Colère à Lunel après l'annulation des festivités du 15 août

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cathy Dogon .

Le maire de Lunel a fait connaître sa colère après la décision du préfet de l'Hérault d'annuler les festivités dans sa ville, au profit d'autres manifestations, dont celles de Palavas, La Grande-Motte et de la Féria de Béziers. Du côté des habitants, la consternation se fait aussi sentir.



La sécurité est renforcée du côté de Béziers. Conséquences directes de la Féria : les festivités locales des alentours sont annulées. Les agents de police et de gendarmerie sont tous mobilisés pour la fête biterroise.





Les feux d'artifice du 15 août à Lunel et Carnon n'auront alors pas lieu. La fête de Mauguio sera, elle, amputée : elle s'interrompera à 19h. 



Je désapprouve fortement cette décision préfectorale." 



a indiqué Claude Arnaud, le maire de Lunel, dans un communiqué.



Cette décision, c'est le préfet de l'Hérault qui l'a prise. Pierre Pouëssel invoque l'Etat d'urgence et la concentration des forces de l'ordre sur d'autres évènements héraultais, plus grands. A Valras-Plage, La Grande-Motte et Palavas, les feux d'artifices seront tirés normalement.



Le préfet avait déjà tenté de limiter les rassemblements en juillet mais les maires des communes, Claude Arnaud à Lunel et Yvon Bourrel à Mauguio-Carnon, s'étaient battus pour le maintien de l'animation dans leur ville. Cette fois-ci, ils sont bien obligés de plier :



Qu'est ce que vous voulez ? On risque gros, jusqu'à de la prison, si on ne se conforme pas à cette décision."  



exprimait Yvon Bourrel, maire de Mauguio-Carnon.



Du côté des habitants aussi, l'incompréhention se fait sentir. Les Lunellois ont fait connaître leur envie de "continuer à vivre".



► Un reportage d'Isabelle Bris et Nicolas Chatail 

durée de la vidéo: 01 min 12
Les habitants de la ville et Pierre Soujol, premier adjoint au maire de Lunel, se sont exprimés sur le sujet. ©FR 3 LR


"Va-t-on nous interdire toutes nos manifestations ?" continuait le maire de Lunel, Claude Arnaud. "Je pense qu'il nous faut prendre toutes les mesures de sécurité voulues par les évènements actuels, mais je considère aussi qu'il ne faut pas céder à la terreur...".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité