Les cormorans seraient les pollueurs de l'Etang de Thau

Etang de Thau (Hérault) - les tables à huîtres et les cormorans pollueurs - février 2014. / © F3 LR
Etang de Thau (Hérault) - les tables à huîtres et les cormorans pollueurs - février 2014. / © F3 LR

Cela fait 10 jours que les coquillages de la lagune de Thau sont interdits à la vente à cause d'une pollution. Les conchyliculteurs du bassin pensent avoir trouvé les coupables. Pour eux, ce sont les cormorans qui prendraient les tables à huîtres pour des toilettes publiques.

Par Fabrice Dubault


Etang de Thau, 7h du matin, secteur de Marseillan.
Plusieurs centaines de cormorans passent la nuit sur les tables à huîtres en bois. A notre arrivée, les volatiles déploient leur ailes. Seulement voilà, derrière cette beauté et le vol majestueux des oiseaux se cachent des déjections qui pollueraient l'étang de façon ponctuelle. C'est l'avis des conchyliculteurs.

Alors les professionnels ont posé des effaroucheurs à détonation pour faire fuir les cormorans. Un moyen plus ou moins efficace qui a le mérite de pointer du doigt une nouvelle source de pollution.

En attendant de pouvoir récolter les coquillages, les 600 pêcheurs que comptent l'étang de Thau restent à terre.

Selon les biologistes de l'Ifremer qui procèdent à de nouvelles analyses toutes les semaines, le taux élevé de bactéries, fin janvier, était fortement lié aux débordements des eaux usés survenus après les fortes pluies.
Les déjections des cormorans pourraient être un facteur polluant supplémentaire. Mais attention, l'espèce est protégée.

Etang de Thau (34) : les cormorans seraient des pollueurs !
Reportage P.Arisa et E.Garibaldi


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus