Dégradations à la CCI de Montpellier en marge de la manifestation étudiante

Montpellier - la manifestation des étudiants en ville - 14 novembre 2013. / © F3 LR V.Luxey
Montpellier - la manifestation des étudiants en ville - 14 novembre 2013. / © F3 LR V.Luxey

Quelque 250 étudiants de l'Université Paul-Valéry ont manifesté, jeudi, à Montpellier pour protester contre un plan d'économie du conseil d'administration. Certains s'en sont pris aux locaux d'accueil de la Chambre de commerce et de l'industrie, a-t-on appris de source policière.

Par Fabrice Dubault


Les étudiants qui s'élèvent notamment contre la fermeture envisagée du site Du Guesclin à Béziers, l'inscription en première année à Montpellier par tirage au sort ou encore la diminution du financement de la formation continue, "ont fait irruption" dans des bâtiments du centre-ville de la CCI de Montpellier, où ils ont procédé à des dégradations, selon la CCI.

Selon la police, les dégradations sont légères et il n'y a pas eu de blessés.

Dans un communiqué, le président de la CCI, André Deljarry a dénoncé une vague de violence avec des étudiants et d'autres personnes qui ont effectué "un saccage en règle des meubles, présentoirs et matériels administratifs et peint des graffitis".


UM3 : un déficit structurel annuel de quelque 3 millions d'euros

Le conseil d'administration de l'université de Montpellier 3 (UM3) a préparé un plan drastique d'économies.

Parmi les mesures envisagées, il y a la fermeture de l'antenne de Béziers qui délivre six licences, dont psychologie, communication, histoire. Elle contraindrait les étudiants à venir terminer leurs études à Montpellier.

La ministre de l'Enseignement Supérieur, Geneviève Fioraso, avait affirmé qu'il n'y avait aucune raison pour la fermeture. Mais la présidente de l'UM3 Anne Fraïsse persiste et un rapport d'inspection a confirmé, selon une lettre du sénateur-maire de Béziers à Mme Fioraso, "les difficultés financières sérieuses" de l'Université, le maire Raymond Couderc soulignant un calcul de dotations de l'État "problématique".

Sur le même sujet

Les + Lus