Etudiants cherchent logements désepérément

A Montpellier, 3ème ville étudiante de France, l'offre de logements destinés à ceux qui entrent à l'université est inférieure à la demande, tandis que les loyers restent supérieurs à la moyenne nationale. A 3 semaines de la rentrée, beaucoup de jeunes se tournent vers la colocation.

A Montpellier, il faut souvent se tourner vers la colocation pour accéder à un logement au loyer abordable
A Montpellier, il faut souvent se tourner vers la colocation pour accéder à un logement au loyer abordable
A Montpellier, un habitant sur quatre est un étudiant. Mais on dénombre seulement 20000 logements destinés à cette population.
Face à une demande largement supérieure à l'offre, les prix flambent: il faut compter 450 euros mensuels pour la location d'un studio dans la capitale languedocienne, là où la moyenne nationale s'établit à 388 euros.

Colocation: la solution

A 3 semaines de la rentrée universitaire, beaucoup d'étudiants optent donc pour la colocation.
Un système qui permet de trouver plus facilement un logement et de faire baisser la facture pour chacun des locataires.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement université société