LGV Montpellier-Perpignan : les viticulteurs s’inquiètent pour leurs AOC

Publié le Mis à jour le
Écrit par P.S. avec E. Terpereau

De l’Hérault aux Pyrénées-Orientales en passant par l’Aude, la future ligne grande vitesse (LGV) Montpellier-Perpignan devrait traverser plusieurs AOC. Certains craignent de perdre le label.

Pierre Sanchez sait maintenant que ses vignes sont en sursis. Avec le passage de la ligne à grande vitesse (LGV), le viticulteur va perdre 5 hectares soit plus de 15 % de son exploitation. Même s'il n'est pas opposé à la LGV, il pense à l'avenir . Il montre une parcelle qui pourrait être détruite : « Il y a eu quatre générations pour arriver à la faire, ça serait peut-être perdu. Le souci, si le fils derrière voulait reprendre l’exploitation, pour retrouver de grosses vignes c’est assez diffcile. »



91 viticulteurs concernés dans les P-O

Comme lui,  91 viticulteurs des Pyrénées-Orientales sont concernés. 144 hectares de vignes vont ainsi disparaître. Des parcelles souvent réputées, qui fournissent les Appellations d'Origine Protégées du département. Le label dépend de la variété des cépages et doit avoir une surface minimum :  " Dans certaines productions comme les Côtes-du-roussillon-village, il nous faut obligatoirement deux cépages pour avoir droit à l’appelation, explique Jean Connes Représentant du Syndicat des Vignerons 66. Si un des deux cépages est impacté par la ligne TGV, la surface restante ne correspondant plus à l’Appelation d’Origine Contrôlée, cette surface passe directement en vin de table."

De l’Hérault aux Pyrénées-Orientales en passant par l’Aude, la future ligne grande vitesse (LGV) Montpellier-Perpignan devrait traverser plusieurs AOC. Certains craignent de perdre le label. Reportage : E. Terpereau, P. Georget


A Baixas, les professionnels prennent le problème au sérieux. 56 exploitants vont voir diminuer leur production. La Cave coopérative a déjà fait son calcul : "Ca représente sur notre production d’AOP 200 hectolitres qu'il faudra substituer. Donc on anticipe le problème de la LGV sur les surfaces qui vont être impactés : l'objectif est que quand on prend une surface à un vigneron, cette surface soit remplacée ailleurs autre territoire ", témoigne François Capdellayre Vice président de la cave coopérative de Baixas.



Le  Calendrier de la LGV Montpellier-Perpignan n'est pas officiellement établi. Les viticulteurs ont encore quelques millésimes devant eux.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité