Cet article date de plus de 6 ans

Ligue 1 : Montpellier se relance à Guingamp 2 buts à 1

Montpellier, privé de victoire depuis cinq journées, a fait un grand pas pour son maintien en s'imposant à Guingamp (2-1), un concurrent direct, samedi, lors de la 32e journée de Ligue 1.

Guingamp - Souleymane Camara - 5 avril 2014.
Guingamp - Souleymane Camara - 5 avril 2014. © AFP PHOTO/FRED TANNEAU

Avec cette victoire, les hommes de Rolland Courbis se hissent à la 12e place du championnat, à neuf points de Valenciennes, premier relégable. Les Bretons stagnent en revanche à la 16e place, à six longueurs de la zone rouge.
Malchanceux face à Lille et à Lyon (0-1 à chaque fois) lors des deux dernières journées, les Guingampais, auteurs d'une première période maladroite, ont une nouvelle fois laissé filer trois points précieux tandis que Montpellier
gagne pour la première fois depuis sa victoire face à Ajaccio le 22 février (2-0).

Tiéné, sur coup-franc, donnait de premiers frissons au public guingampais dès la 9e minute, avant que Yatabaré ne donne le change, sa frappe butant sur le genou de Jourdren (14). Camara alertait à nouveau les Bretons d'une frappe sèche qui finit sa course dans les panneaux publicitaires (18).
Yatabaré offrait encore un superbe ballon à Mandanne dans la surface. Mais ce dernier butait sur Jourdren (22). Et puis, la folle ambiance régnant au Roudourou, pour fêter les 20 ans du Kop Rouge, allait s'éteindre brusquement : Sorbon, maladroitement, inscrivait un but contre son camp (25), de la tête, suite au coup-franc de Tiéné, avant que Stambouli, tranquillement, n'aggrave la marque (2-0, 27).
Les Bretons tentaient de reprendre les rênes à l'entame de la seconde mi-temps à l'image de Mandanne, dont la frappe effleura la transversale adverse. Yatabaré réduisait finalement le score grâce au bon travail, sur le côté, de Beauvue (2-1, 61). Yatabaré, hors-jeu d'un pas, marquait un nouveau but, mais refusé (73). Douniama, ensuite, manquer ce qui semblait immanquable (75), juste au-dessus de la barre d'Alioui.

Rolland Courbis (entraîneur de Montpellier) :

"On ne va pas faire la fine bouche. Ce soir, il y a une petite compensation. C'est la première fois qu'un adversaire à autant d'occasions depuis une quinzaine de matchs. S'il y a une impression qui dit que Guingamp mérite de gagner, c'est peut-être la bonne.
Je suis désolé pour Guingamp. Coup de mou ou pas, inefficacité ou pas, déceptions ou pas, on va finir par se sauver. Ce que nous ne savons pas ce soir, c'est que, peut-être, le maintien se jouera à 37 points. Nous connaissons notre calendrier, on s'accroche et on n'est pas facile à battre".

durée de la vidéo: 00 min 39
ITW Courbis

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montpellier hérault sc football sport eag en-avant guingamp