Cet article date de plus de 8 ans

La mairie de Montpellier aiguise les convoitises et force les égos socialistes

Hélène Mandroux en congé du PS, Philippe Saurel qui ne participera pas aux primaires socialistes de Montpellier, Jean-Pierre Moure peiné de rester seul, mais plus sûr d'être investit, sans compter les candidatures dissidentes, les Verts... bref, la gauche se donne en spectacle pour les électeurs.

Hélène Mandroux aurait-elle dû participer aux primaires internes du parti socialiste?

Sur la place de la Comédie, à Montpellier, certains s'avouent perplexes quant à la stratégie de la maire sortante et du PS. En refusant de se plier à des primaires, qu'elle juge "insincères" et en se mettant en congé de son parti, Hélène Mandroux s'est-elle mise hors jeu, aux yeux des Montpelliérains? Certains le pensent.

Laisser les militants choisir le candidat du parti, comme l'a annoncé le premier secrétaire fédéral de l'Hérault, Hussein Bourgi, c'est une évidence, pour la plupart des Montpelliérains.

Quel que soit leur avis, les électeurs sont d'accord sur un point, ils veulent un débat sur l'avenir de leur ville.
Et là-dessus, ils devraient être largement entendus.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique parti socialiste