Montpellier : le projet d'un centre dentaire à bas coût fait grincer des dents les libéraux

Après les avions, les pharmacies, c'est au tour des dentistes de se lancer dans le low-cost. Le groupe Dentifree souhaite ouvrir un cabinet dentaire à Montpellier. Son objectif, pratiquer des prix défiants toute concurrence. Il attend l'accord de l'Agence Régionale de Santé.


40 % moins cher


Le centre dentaire low-cost qui projette de s'installer à Montpellier est perçu de manière différente selon les interlocuteurs. Les professionnels libéraux sont sceptiques, même point de vue pour l'ordre des dentistes. Selon eux, derrière ce concept alléchant se cache une course à la rentabilité.
L'ordre estime que les centres low-cost représentent un danger potentiel pour les patients et une concurence déloyale pour les praticiens traditionnels.

Olivier Davron, président de l'Ordre des Chirurgiens-Dentistes du Languedoc Roussillon :

J'ai peur que ces centres ne fassent pas de la santé publique et ne regardent que la partie économique, on ne peut pas gérer un centre médical comme un commerce".


60 % des Français renoncent à se soigner


Si ces centres dentaires à prix cassés séduisent de nombreux patients, c'est parce qu'ils répondent à une demande. 6 français sur 10 renoncent aux soins dentaires dès lors que les devis dépassent les 2.000 euros.

La pause d'une couronne en céramique sera proposée à environ 400 euros, au lieu de 600 euros dans un cabinet libéral.

Le centre dentaire attend désormais le feu vert de l'agence régionale de santé.

Reportage Faïza Garrel et Franck Detranchant ©F3 LR