Cet article date de plus de 6 ans

Montpellier veut faire parler les quartiers

Redonner la parole aux habitants d'un quartier, en l'occurrence la Paillade à Montpellier, c'est l'idée des Agoras. Le dernier débat était sur l'insécurité. Ce qui a tout déclenché, c'est une fusillade dans le quartier Lemasson, fin août, qui a fait 2 morts. Depuis les langues se délient.

Montpellier - 35e Agora des quartiers - septembre 2014.
Montpellier - 35e Agora des quartiers - septembre 2014. © F3 LR

Ce jour là, le quartier de La Mosson La Paillade lance la 35e Agora des quartiers. Une espace de parole, de discussion et d'échange entre tous les acteurs du quartier, riverains, jeunes, associations, élus, collectivités et représentants de l'Etat.

Selon Nouredine Bara, animateur des Agoras de quartier, parler d'insécurité à la Paillade, n'aurait pas été possible il y a peu de temps encore. Bruit, rodéos nocturnes, vols, le ras-le-bol est tel, qu'un tabou est levé.

durée de la vidéo: 04 min 01
Interview de Nourdine Bara - Co-organisateur des Agoras de quartier

Lors des Agoras, les pouvoirs publics sont représentés par le délégué du préfet en charge du quartier. L'équivalent d'une petite ville, 26.000 habitants, où la délinquance n'épargne plus personne.

Absence de mixité sociale, chômage pour 1 jeune sur 2, carences de l'Education nationale ou familiale. Pour les habitants, ce ne sont pas les explications qui manquent, ce sont les solutions.

La banlieue a du coeur et veut le montrer

Les grands frères ont des projets pour offrir aux plus jeunes, un avenir moins noir.
Tous ici en sont persuadés, le changement ne viendra pas d'ailleurs, mais des forces vives du quartier.

durée de la vidéo: 02 min 24
Montpellier : la parole redonnée aux quartiers


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité urbanisme société vie associative