Cet article date de plus de 4 ans

Occitanie : Alès, Montpellier, Nîmes et Thau s'allient face à Toulouse

Les responsables d'Alès Agglomération, Montpellier Méditerranée Métropole, Nîmes Métropole et Thau Agglo ont annoncé vendredi une coopération renforcée dans le but affiché de peser dans la nouvelle grande région Occitanie et sa capitale, Toulouse.
© MaxPPP
Depuis la fusion des régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, les grandes villes du Languedoc-Roussillon et en particulier Montpellier qui a perdu son statut de capitale, se montrent déterminées à défendre leurs intérêts dans la nouvelle région, grande comme l'Autriche, face à la nouvelle capitale, Toulouse. 

"Dans un contexte d'évolutions majeures de notre architecture territoriale et avec l'émergence de la nouvelle Région Occitanie, nous nous étions engagés à renforcer les coopérations pour mieux se développer et faire émerger les projets: c'est maintenant chose faite!"
a déclaré Philippe Saurel, président DVG de la métropole et maire de Montpellier.

Ce partenariat, né d’un constat de réaffirmer la complémentarité de ces 4 agglomérations et métropoles, doit renforcer certains secteurs clés de cette grande aire urbaine et "favoriser une meilleure organisation de ce territoire, notamment en termes d’infrastructures". 

Tourisme, santé, économie, design ou encore transports, en commun

"Le tourisme, la santé, l'économie, le design ou encore les transports sont autant de thématiques que nous souhaitons développer pour structurer cette grande aire urbaine", a-t-il souligné. 

Le nouveau partenariat a été conclu par Philippe Saurel (DVG), François Commeinhes (LR), président de la Communauté d'agglomération du Bassin de Thau et sénateur-maire de Sète, Yvan Lachaud (UDI), président de Nîmes Métropole, et Max Roustan (LR), président d'Alès Agglomération et maire d'Alès, qui a salué "une nouvelle étape dans la coopération sur un territoire de plus d'un million d'habitants".

"Cette coopération est en effet indispensable pour peser de tout notre poids dans ce vaste ensemble présidé depuis Toulouse", a ajouté M. Roustan.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fusion des régions politique réforme territoriale culture régionale culture région occitanie économie