Cet article date de plus de 8 ans

Paris suspects: les frères Karabatic et 5 autres joueurs hors jeu pour 6 matches

La commission de discipline de la Ligue Nationale de Handball suspend pour 6 rencontres les joueurs mis en examen dans l'affaire des paris suspects. Le Montpelliérain Issam Tej  est pourtant sur la feuille de match de ce soir, contre Toulouse. Explications et réaction du MAHB.
Nikola Karabatic - joueur du MAHB de Montpellier - 11 novembre 2012.
Nikola Karabatic - joueur du MAHB de Montpellier - 11 novembre 2012. © AFP PHOTO/FREDERICK FLORIN
La commission de discipline de la Ligue Nationale de Handball (LNH) a décidé mardi soir de suspendre pour 6 matches les 7 joueurs mis en examen dans l'affaire des paris suspects. C'est la sanction maximale applicable. Dès l'annonce de la décision, Nikola Karabatic, qui vient de quitter Montpellier pour Aix-en-Provence, a annoncé son intention de faire appel, ce qui suspend la sanction dans l'attente d'un nouvel examen par le jury d'appel de la Fédération Française de Handball.
Reste à savoir s'il sera imité par son frère Luka, par Mladen Bojinovic, Dragan Gajic, Issam Tej, Primoz Prost et Samuel Honrubia. Les handballeurs ont 5 jours pour faire appel.

Les Montpelliérains Tej et Gajic concernés... mais pas tout de suite

La commission de discipline de la LNH les a reconnus "coupables d'avoir participé directement ou par personne interposée à des prises de paris sur le résultat du match Cesson/Montpellier du 12 mai 2012". Elle ajoute que les faits portent ainsi "une atteinte manifeste aux valeurs défendues par la Ligue Nationale de Handball".
Pourtant, ce soir, à 20 heures, face à Toulouse, au palais des sports René Bougnol de Montpellier, le Montpelliérains Issam Tej devrait bien être aligné. Il est sur la feuille de match publiée par le MAHB. Un cas de figure rendu possible par le règlement disciplinaire de la LNH, qui précise, dans son article 5139, intitulé "Délibération et décision" (extrait du règlement):


"c) La décision [...] est notifiée à l'intéressé et à l’association ou à la société sportive à laquelle il appartient par lettres
recommandées avec accusés de réception (ou par remise contre reçus à l'intéressé et à l’association ou à la
société sportive) adressées dans un délai maximum de quinze jours à compter de la prise de décision. [...]

d) La décision est exécutoire dès la réception ou la première présentation de sa notification, ou dès remise
contre reçu, si la décision est exécutoire par provision."


Toutefois, la LNH, jointe par téléphone, nous précise que "la sanction prendra effet dès la fin du délai dont disposent les joueurs pour faire appel", à savoir dans 5 jours s'ils n'ont pas fait appel à cette date. A noter que Dragan Gajic, autre joueur montpelliérain sanctionné, est de toute façon blessé et indisponible pour 3 semaines. 

Le MAHB se dit victime

De son côté, dans un communiqué, le club montpelliérain déplore devoir subir "une nouvelle fois les conséquences" de la sanction, et précise:

"Par ailleurs le club se voit infligé personnellement une amende de 1250 euros par joueur du fait de cette suspension, ce qui est totalement incompréhensible en l'espèce".

Le MAHB précise toutefois qu'il n'entend pas relever appel de cette décision.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paris suspects handball mhb