Cet article date de plus de 7 ans

Peillon, Bové et Bourquin à l'affiche du meeting de Jean-Pierre Moure

Le premier meeting de campagne du candidat socialiste à la mairie de Montpellier avait lieu ce vendredi soir. Avec Jean-Pierre Moure pour lancer l'offensive électorale, le ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon, le président du Languedoc-Roussillon, Christian Bourquin et José Bové.
Montpellier - Vincent Peillon intervient lors du meeting socialiste de Jean-Pierre Moure - 7 février 2014.
Montpellier - Vincent Peillon intervient lors du meeting socialiste de Jean-Pierre Moure - 7 février 2014. © F3 LR P.Simon

Le PS lance les hostilités à Montpellier. Militants et élus socialistes du Languedoc-Roussillon étaient présents pour entendre et soutenir Jean-Pierre Moure.

Parmi les politiques, il y avait Vincent Peillon, le médiatique et populaire ministre de l'Intérieur et José Bové venu en ami et voisin.

© F3 LR P.Simon

Théorie du genre : Vincent Peillon "remercie les parents responsables" à Montpellier

Le ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon, s'est félicité, vendredi, à Montpellier, de la présence de tous les enfants dans les écoles françaises après les rumeurs d'un prétendu enseignement de la "théorie du genre".

"Je viens d'avoir les chiffres pour Montpellier et pour la France. Les enfants sont allés à l'école et c'est bien pour les enfants", a dit Vincent Peillon en marge d'une réunion électorale du candidat PS Jean-Pierre Moure.


"Je remercie vraiment les parents qui ont été responsables, les enseignants qui ont expliqué. Je remercie d'une certaine façon la communauté nationale, dont les journalistes qui ont bien marqué sur ce thème qu'il ne fallait pas prendre les enfants en otage de rumeurs, d'émotions, de mensonges", a ajouté le ministre, pour lequel c'est une satisfaction pour la République "que les enfants soient allés à l'école en particulier dans des quartiers où ils ont besoin d'aller à l'école".

"Cette affaire me semble derrière nous. Et tant mieux", a conclu Vincent Peillon.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
parti socialiste jean-pierre moure politique élections municipales 2020