Présidentielle : les habitudes électorales d'Octon analysées depuis 10 ans

Octon (Hérault) - le village - 2017 / © F3 LR
Octon (Hérault) - le village - 2017 / © F3 LR

La commune d'Octon, près de Lodève dans l'Hérault, fait l'objet depuis 10 ans d'une étude menée par le politologue et directeur de recherche au CNRS de Montpellier en sciences politiques, Emmanuel Négrier. Il a observé les habitudes électorales des habitants du village pour les analyser.

Par Fabrice Dubault

Depuis 10 ans, Octon, 500 habitants, est un objet d'étude pour le politologue Emmanuel Négrier.

Régulièrement et tout particulièrement en période électorale, le chercheur de Montpellier interroge 200 villageois volontaires pour tenter de comprendre comment un choix politique se construit. Parmi les interviewés réguliers, Henri Cartayrade, retraité très investi dans la vie du village.

Je pense que les gens sont francs et qu'ils vont au bout de leurs convictions. On lui dit tout, nos doutes, nos interrogations, pour qui l'on va voter.


Toutes les générations, les catégories sociales, les opinions sont bienvenues. Pas de panel représentatif mais une étude sociologique large sur le vote en milieu rural. Et même si la politique est un choix très personnel, les habitants se confient facilement.

L'étude d'Octon se termine dans quelques semaines, après les législatives de juin. Mais déjà, une évolution se dessine pour comprendre les motivations d'un vote.

L'évolution va des identités politiques "héritées", on vote en fonction de la famille, des parents, du travail... aux identités plus "bricolées", moins enracinées dans un passé et donc plus fragiles, plus soumises aux ballotements de l'actualité.


Comme ses administrés, le maire du village a participé à l'étude. Tous les entretiens restent évidemment anonymes. L'élu attend les résultats avec impatience, notamment pour voir s'ils valident ou non ses propres impressions.

Octon (34) : les habitudes électorales de la commune analysées sur 10 ans
La commune d'Octon, dans l'Hérault, fait l'objet depuis 10 ans d'une étude menée par le politologue et directeur de recherche au CNRS de Montpellier en sciences politiques, Emmanuel Négrier. Il a observé les habitudes électorales des habitants du village pour les analyser. - F3 LR - Reportage : C.Alazet et B.de Tugny

Au terme des Législatives de juin prochain, notre politologue et universitaire terminera son étude de 10 ans et la publiera dans les mois suivants.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

A Toulouse, votre sapin de noël livré à vélo

Près de chez vous

Les + Lus