Régionales : les 5 principales têtes de liste courtisent les agriculteurs

Publié le Mis à jour le

Le vote des campagnes pèse toujours lourd aux Régionales. D'autant que la future grande région sera le 2e plus important territoire agricole de France. A l'invitation de deux syndicats paysan, 5 des 11 têtes de liste sont venues à Montpellier expliquer voire confronter leurs propositions.


5 des 11 têtes de liste aux Régionales ont répondu présentes à l'invitation des syndicats agricoles, FRSEA Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées et des Jeunes agriculteurs, pour ce "Grand oral" sur l'agriculture.

Louis Aliot (FN), Carole Delga (PS/PRG/MRC), Gérard Onesta (EELV/FDG), Dominique Reynié (LR/UDI) et Philippe Saurel (DVG) avaient 20 minutes chacun pour convaincre. Selon les derniers sondages, ce sont les 5 principales têtes de liste, au premier tour des élections de décembre.

Le projet du monde agricole avait été envoyé aux têtes de liste aux élections régionales en Laguedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, il y a quelques semaines. Ce «Grand oral», était destiné à entendre les positions des politiques sur ces différentes orientations.

durée de la vidéo: 01 min 55
Montpellier : 5 têtes de liste aux Régionales en "Grand oral" face aux agriculteurs ©F3 LR

Les 8 propositions des agriculteurs :

  • créer des ressources en eau, il faut répondre aux besoins croissants des populations et de l'agriculture.
  • redevenir une agriculture performante, le revenu moyen régional des actifs non salarié en agriculture est inférieur de 37% à la moyenne nationale.
  • installer une nouvelle génération d’agriculteurs, 2.000 nouveaux agriculteurs par an, soit 1 départ sur 3 à la retraite non remplacé.
  • embaucher, car le secteur agricole et agro-alimentaire représente 164.000 emplois (permanents et saisonniers), dont 115.000 salariés embauchés dans 18.000 établissements.
  • renforcer les filières, il faut investir, moderniser et se vendre à l'international.
  • faire de nos produits de qualité un axe stratégique de développement régional, 42% des exploitations ont des signes officiels de qualité et d'origine.
  • promouvoir et développer le «Consommer local», 1 producteur sur 5 seulement aujourd'hui.
  • préserver les terres agricoles, qui avec la forêt représentent 80% du territoire.
La région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées, 2e région agricole de France

Notre future grande région est la première région viticole française et européenne.

Avec pas moins de 78.000 exploitations agricoles, elle emploie plus de 140.000 personnes permanentes pour une surface cultivée de 3 millions et demi d'hectares.

Son chiffre d'affaires représentent 13 milliards d'euros, devant le tourisme et l'aéronautique.

durée de la vidéo: 00 min 56
Le poids de la filière agricole dans la future région MPLR ©F3 LR