Les séjours en hébergement chez l'habitant font recette pour les ponts de mai

Publié le Mis à jour le

200% de croissance en 1 an, le site montpelliérain Bedycasa est une vraie réussite. La mode du logement chez l'habitant est très tendance et surtout économiquement rentable. Les réservations se multiplient, surtout pour les petits séjours et autres week-end prolongés, notamment en mai.


"Bienvenue"...
Victor et Betty ne se connaissent pas. Le jeune homme a loué 20 euros, par internet, une chambre dans cet appartement. Il est venu à Montpellier pour passer des concours. Etre hébergé chez l'habitant, la solution lui a paru plus conviviale et surtout moins chère que l'hôtel.

Quand leur fils est parti travailler en Bretagne, Betty et son mari se sont retrouvés avec une chambre vide. Il y a 6 mois, ils ont eu l'idée de la louer occasionnellement par l'intermédiaire de Bed y Casa. Ce qui les a convaincus, c'est la simplicité d'utilisation du site et le paiement sécurisé.

Mettre en contact voyageurs et hébergeurs, c'est le point de départ de l'aventure Bed y Casa. Commencé à 2, le site montpelliérain emploie aujourd'hui 14 personnes, compte plus de 200.000 membres. Et propose des annonces dans le monde entier.

Autre grand succès du site, les courts séjours, souvent choisis à la dernière minute.
Pour les ponts de mai et juin, cette année, Bed y Casa a d'ores et déjà battu ses records. 18.000 nuitées réservées.

durée de la vidéo: 02 min 30
Montpellier : le site Bed y Casa fait un malheur