Cet article date de plus de 5 ans

Terrorisme : les brigades anti-criminalité de l'Hérault équipées de fusils d'assaut

Les policiers de toutes les brigades anti-criminalité de France vont être équipés de HK G 36 : des fusils d'assault. 17 armes de ce type sont mises à disposition des BAC du département de l'Hérault. C'est une conséquence des attentats parisiens.
Les nouveaux fusils d'assaut des brigades anti-criminalité de l'Hérault - 12 mai 2016
Les nouveaux fusils d'assaut des brigades anti-criminalité de l'Hérault - 12 mai 2016 © France 3 LR

Les BAC d'Agde, Béziers, Sète et Montpellier sont équipées depuis ce jeudi de HK G 36 : des fusils d'assault.

1.000 HK G 36 sur toute la France


1.000 fusils d'assaut : voici le nouveau matériel fourni aux brigades anticriminalité (BAC) de France dans le cadre du plan BAC-PSIG 2016.

"Le seul fait d'incarner l'autorité publique, par l'uniforme que vous portez, suffit à faire de vous des cibles. Certains des criminels auxquels vous êtes confrontés n'hésitent plus désormais à faire usage contre vous d'armes lourdes, de véritables armes de guerre contre lesquelles vous devez disposer de moyens de riposte et de protection adaptés", a déclaré le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Reportage à Montpellier.

durée de la vidéo: 01 min 04
Terrorisme : les brigades anti-criminalité de l'Hérault désormais équipées de fusils d'assaut

Jusqu'à présent réservés aux forces d'intervention d'élite


Les BAC seront également équipées de boucliers balistiques souples, qui avec les gilets pare-balles permettront de résister aux Kalachnikov.
Les fusils d'assaut HK G 36, délivrés aux BAC, étaient jusqu'à présent réservés aux forces d'intervention d'élite. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
terrorisme faits divers attentats de paris police société sécurité criminalité violence