Visite du délégué interministériel à la sécurité routière à Montpellier

illustration / © F3 LR
illustration / © F3 LR

Saviez-vous que nous sommes la 4e région la plus accidentogène de France ? Après l'été, l'heure est au bilan mais aussi à la prévention. Le délégué interministériel à la sécurité routière était en visite à Montpellier, mardi. Une visite qui a commencé sur le terrain.

Par Fabrice Dubault


Un nouveau décès sur la route hier à Montpellier. Un motard de 29 ans a été tué dans une collision avec une voiture. Un mort de plus sur la route malgré des chiffres en baisse par rapport à 2015 mais qui reste encore trop élevés pour Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière.

45 morts dans l'Hérault entre le 1er janvier et le 31 juillet 2016, contre 64 sur la même période de 2015 et 46 sur la même période en 2014.

Montpellier : visite d'Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière
L'Hérault dans le Top 5 des départements les plus accidentogénes de France. - F3 LR - Reportage : L.Calmels et E.Garibaldi


La vitesse, premier facteur des causes d'accidents


Dans notre région très accidentogène, la 4ème de France, la vitesse reste la cause principale des accidents.

Au cours d'un contrôle sur la route de Palavas, en une heure, déjà 26 dépassements de vitesse ont été relevés et sanctionnés.

Lors de sa visite à Montpellier, Emmanuel Barbe, a aussi rencontré les acteurs et partenaires locaux de la sécurité routière. Mais le dialogue est difficile et les points de vue parfois éloignés.
Il faut selon les associations travailler sur la récidive, l'état des routes, la formation et le côté judiciaire des sanctions.

Pour mieux protéger les usagers, préserver des vies et rendre la route encore plus sûre, le gouvernement entend poursuivre ses mesures entre répression et prévention. Mais il fait appel surtout à la vigilance et à un comportement irréprochable des conducteurs.

Sur le même sujet

Les + Lus