Battle of the year : les français Last Squad sacrés meilleurs breakdancers du monde à Montpellier

Le crew Last Squad de Bordeaux représentait la France dans la finale de la 30e Battle of the year à Montpellier le 26 octobre 2019 / © BOTY
Le crew Last Squad de Bordeaux représentait la France dans la finale de la 30e Battle of the year à Montpellier le 26 octobre 2019 / © BOTY

La 30e édition du Battle of the year a eu lieu samedi soir à la Sud de France Arena à Montpellier. Un rendez-vous international qui a vu s'affronter les meilleurs breakdancers du monde devant près de 10.000 personnes. Les français Last Squad, originaires de Bordeaux, ont remporté le titre.

Par Emma Derome

Le samedi 26 octobre, la capitale héraultaise était la capitale du breakdance. Montpellier a accueilli cette année encore la finale du Battle of the year (BOTY), concours de renommée internationale, qui fêtait ses 30 ans. C’est la cinquième fois que Montpellier organisait l'événement et la ville accueillera encore le BOTY en 2020.

Dans la Sud de France Arena, samedi soir, 8000 personnes ont vu s'affronter les 18 meilleurs "crew" de la planète pour l'ultime étape de la compétition dans un battle féroce.  Les Last Squad, le crew français originaire de Bordeaux, a remporté le sacre.
 

Lors des qualifications, en mai dernier, le crew Last Squad avait gagné le titre français, et avec, le droit de représenter la France pour la finale. Ils ont affronté cette année les crew Artistreet (Corée), Black out (Grèce), Havikoro (États-Unis), Predatorz (Russie) ou encore la Team Vinotinto (Sénégal).

Ce sont les Artistreet qui ont remporté le titre du meilleur show, la meilleure chorégraphie. 
 


La compétition fête ses 30 ans

 


Le jeunes s'affrontent à l'Opéra

Les crew des enfants (-15ans) se sont affrontés, dès ce vendredi, à l'Opéra. Les South Style, originaires de la Seyne-sur-Mer (83), se sont frottés aux équipes bulgare, biélorusse, lettone, chinoise, italienne ou encore israélienne. Les lettons des Factory Kingz ont été sacrés champion cette année.
 
 
Dans la soirée, au Rockstore, au tour des un contre un, filles et garçons, de se mesurer aux meilleurs. Fanny Bouddavong pour les filles (Soissons) et Pac Pac (Villefranche-sur-Saône) pour les garçons étaient en lice pour défendre les couleurs françaises dans leur catégorie. La danseuse originaire du Chili, Lil Mami, a gagné chez les filles. C'est la deuxième année qu'un 1vs1 est organisé pour les filles. 

Côté garçons, Pac Pac a bien été en finale, mais c'est le danseur américain Neku qui a remporté la compétition.
 

L'année dernière, c'est un Montpelliérain du crew Vagabond, le bboy Dany, qui avait remporté le 1vs1. Le crew n'a pas passé les qualifications cette année. 
 


Une compétition qui pourrait prendre une autre tournure, avec la possible intronisation du breakdance aux JO de Paris en 2024. 

Sur le même sujet

toute l'actu Danse

Les + Lus