• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Aspiran : que faire de l'ancienne école Saint-Joseph ?

Depuis sa fermeture, le devenir de l'école est le sujet de nombreuses discussions dans la commune. / © Franck Detranchant pour France 3 LR
Depuis sa fermeture, le devenir de l'école est le sujet de nombreuses discussions dans la commune. / © Franck Detranchant pour France 3 LR

A Aspiran,  la municipalité travaille à davantage de démocratie participative comme pour l'ancienne école privée. Les habitants sont invités à donner leur avis et des étudiants en architecture imaginent un nouveau projet. La mairie voudrait devenir propriétaire du bâtiment. 

Par CB avec Florent Hertmann


Dans la vallée de l'Hérault, Aspiran est une commune de 1700 habitants. Sa population est en augmentation grâce à l'autoroute A75 qui l'a rapprochée des centres urbains comme Béziers et Montpellier. 

Pendant longtemps, deux écoles l'une publique et l'autre catholique ont coupé le village en deux. 

L'école fermée depuis trois ans 


Depuis 2016, le diosèce a fermé l'école privée Saint Joseph. Abandonnée du jour au lendemain, le temps s'est arrêté dans les salles de classe de l'ancien établissement scolaire. 

Lors de la révision du plan local d'urbanisme, un bureau d'étude a pointé du doigt l'avenir de ce lieu emblématique du village. 

La mairie a donc lancé une démarche de reflexion, des artistes ont investi l'école l'été dernier puis des étudiants en architecture ont présenté des projets. 
 

Des logements ou un centre de loisirs 

 

Pour le maire de la commune, Olivier Bernardi,  l'école pourrait " devenir un centre de loisirs, un lieu pour les associations ou pourquoi pas du logement social pour nos jeunes" 

De son côté, l'urbaniste Brigitte Villaeys de l'agence Actions territoires,  suit elle aussi chaque avancement du projet :  " Je travaille sur différentes communes mais c'est la première fois que je suis confrontée à ce type de projet " 

Alors, l'avenir de l'école serat-il le thème d'un débat local ? Une chose est certaine, c'est un dossier qui pésera pour les prochaines élections municipales. 


Sur place le reportage de Florent Hertmann et Franck Detranchant 
 

Aspiran école privée




 



 

Sur le même sujet

Sensibilisation à la sécurité routière à Nîmes

Les + Lus