• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Au collège des Escholiers de la Mosson de Montpellier, le dialogue est rompu entre la direction et le personnel

Rassemblement des personnels grévistes devant le collège des Escholiers de la Mosson à Montpellier. / © Cédric Métairon
Rassemblement des personnels grévistes devant le collège des Escholiers de la Mosson à Montpellier. / © Cédric Métairon

Une majorité des enseignants du collège des Escholiers de la Mosson à Montpellier est en grève aujourdhui pour dénoncer des difficultés de communication, et donc de travail dans de bonnes conditions, avec le principal de l'établissement scolaire. Le rectorat a envoyé un médiateur sur place.

Par Carine Alazet avec Luc Calmels

55 grévistes sur 60, enseignants surtout mais aussi infirmière scolaire et conseiller principal d'éducation, se sont rassemblés devant l'entrée du collège ce vendredi matin. Ils sont en grève depuis hier jeudi 11 avril.

Le résultat, selon les grévistes, de vives tensions avec le principal du collège, depuis plusieurs mois, comme l'explique Marina Piedra, porte-parole des grévistes

C'est une accumulation de tensions et d'incidents avec la direction depuis le début de l'année. La communication est très difficile avec la direction, les personnels se sentent isolés, montés les uns contre les autres, cela devient compliqué de travailler ensemble.

Marina Piedra, porte-parole des grévistes du collège des Escholiers de la Mosson
Grève du personnel du collège des escholiers de la Mosson à Montpellier. En cause, une accumulation de tensions entre le responsable de l'établissement et l'équipe enseignante, selon Marina Piedra, la porte-parole des grévistes. - F3 LR

En conséquence, les cours de ce matin 12 avril ont été très perturbés dans l'établissement.

Afin de rétablir le dialogue, après un premier échec des discussions hier, le rectorat a envoyé un médiateur dans l'établissement scolaire.

Une solution annoncée en fin de journée 

Les enseignants ont expliqué avoir fait remonter depuis le début de l'année une série d'incidents et de tensions entre eux et le principal, ils ont exprimé à plusieurs reprises leur souffrance à venir travailler, soumis, selon Olivier Landry, délégué SNES au collège les Escholiers de la Mosson, à des remarques constantes sur des manquements supposés.

Parfois, les collègues ont le sentiment d'être discrédités dans leur travail.

De leur côté, les parents d'élèves ont fait part de leur soutien au principal de l'établissement mis en cause, comme l'explique Fatima Bouhera, représentante des parents d'élèves.

C'est une personne qui se donne entièrement pour faire son boulot et pour remonter la notoriété du collège. Nous on est très content parce qu'il se bat pour nos enfants.

Une solution a été trouvée, après une journée de discussions avec le médiateur du rectorat : le principal du collège Joffre va venir épauler son collègue des Escholiers de la Mosson afin de rétablir un dialogue entre personnel et direction, jusqu'à la fin de l'année scolaire.

Les cours reprendront normalement lundi 15 avril. 

Reportage de Luc Calmels et Cédric Métairon



 

Sur le même sujet

Marina Piedra, porte-parole des grévistes du collège des Escholiers de la Mosson

Les + Lus