Pénurie de main d'oeuvre : un restaurateur de Montpellier offre une prime de 1 000 euros à celui qui lui trouvera son chef cuisinier

Publié le Mis à jour le
Écrit par Armelle Goyon

C'est une démarche insolite qui démontre la difficulté à recruter dans la restauration : un restaurateur de Montpellier offre 1 000 euros à quiconque lui trouvera son chef cuisinier.

C'est une démarche insolite, du jamais vu même ! Un restaurateur de Montpellier est prêt à payer 1 000 euros la personne qui lui fera embaucher un chef cuisinier. Sa proposition est parue sur les réseaux sociaux et révèle la difficulté à embaucher dans la restauration, surtout à l'approche de la saison d'été.

C'est le Far West, le personnel nous quitte du jour au lendemain pour une plage privée ou une autre place tant tous les restaurants manquent de personnel.

Boris, Bambino Rocc

 "C'est l'enfer ! On a deux restaurants alors on fait tourner le personnel mais nous sommes clairement pas assez nombreux ! Et c'est le Far West, le personnel nous quitte du jour au lendemain pour une plage privée ou une autre place tant tous les restaurants manquent de personnel", explique Boris Leclercq de Bambino Rocco, un restaurant situé au cœur de l'écusson à Montpellier. 

Un manque criant de personnel, une nouvelle donne dû au confinement durant la crise sanitaire qui a bouleversé les habitudes de travail. 

"C'est la première fois que nous sommes confrontés à cette situation. La coupure entre les deux services et les horaires de la restauration sont devenus trop difficiles à vivre pour le personnel après des mois de confinement à la maison", analyse le restaurateur. 

Prime de 1 000 euros 

Le restaurant garantit pourtant de bonnes conditions de travail et se dit prêt à s'adapter au mieux pour satisfaire ces collaborateurs. 

"On est prêt à mettre en place la semaine de quatre jours, les pourboires à l'américaine, tout ce qui peut se faire pour que l'on continue à travailler dans cette ambiance familiale", poursuit Boris. 

Et après des semaines passées à essayer de recruter un chef cuisinier, Boris Leclercq a alors l'idée de faire de ses clients des recruteurs potentiels et d'offrir une prime de 1000 euros à celui qui lui trouvera la perle rare. 

"Habituellement, j'ai un recruteur mais il ne trouvait personne. Pôle Emploi m'a ri au nez. On essaie d'être inventif et créatif et d'aller de l'avant. Nos clients sont un bon réseau", conclut Boris de Bambino Rocco.  

Mais attention, le pactole de 1 000 euros ne sera empoché qu' à une condition : que le chef cuisinier embauché passe avec succès son mois d'essai. 

Et si le chef se présente de lui même, c'est lui qui empochera la commission.

Boris Declercq a déjà eu quelques entretiens, un peu trop fantaisistes et manquant de professionnalisme. Espérons que le chef italien se présente avant le début de la saison. En tout cas, l'offre de la prime a déjà fait le buzz. Pour postuler, envoyer un mail à : bonjour@borisetleticia.com 

Début mai, un autre restaurateur de l'Hérault, qui peinait à recruter un pizzaïolo avait déjà fait le buzz en proposant sur les réseaux sociaux un CDI à 2400 euros. Il avait reçu plus de 400 candidatures.