Climat et environnement : M. Sempéré, voix montpelliéraine des Stentors, dénonce l’héritage qu’on laissera aux enfants

Publié le
Écrit par Philippe Sans

En ce mardi 8 décembre, Journée mondiale du climat, le chanteur montpelliérain du groupe français des Stentors, Mathieu Sempéré, donne de la voix dans la sensibilisation au réchauffement climatique. Il sort le clip de « Leur héritage ».

L’idée est partie pour Mathieu Sempéré de constats personnels. Dans sa région natale d’abord :

Ce que je vivais gamin à la campagne ou dans les garrigues autour de Montpellier, j’ai parfois du mal à le retrouver. Là où j’allais à la pêche dans les ruisseaux, il n’y a plus de poisson aujourd’hui ! Dans les prés, presque plus de vers luisants.

Mathieu Sempéré, chanteur des Stentors

Mais aussi à travers ses déplacements professionnels de chanteur lyrique en solo ou avec le groupe des Stentors : « Dans un avion, j’ai vu une partie de mon plateau que je n’avais pas touché être carrément mis à la poubelle. Hallucinant alors que tout ce qui est jeté intact pourrait nourrir des milliers ou des millions d’habitants ! »

S’est alors posée pour lui cette question : « Comment va-t-on laisser la Terre à nos enfants ? Et nous avions envie justement de faire chanter avec moi des enfants.»
 
C’est ainsi qu’autour de sa voix de ténor, Mathieu Sempéré est accompagné de celles de Cap cœur, la chorale des Enfants d’Argenteuil, avec qui il avait déjà chanté des airs de Noël. Des enfants de tous horizons, y compris cultuels : des catholiques, des juifs, des musulmans et des athés. 

Inspiré par les deux premières notes d’un air d’opéra qu’il répétait, le Montpelliérain a ainsi composé une musique pour accompagner des paroles de Sophie Sara qui écrit notamment pour les Stentors.

On voudrait bien savoir  Encore Pendant combien de temps On verra le ballet De l'eau Qui danse en liberté. On voudrait bien savoir, Encore Pendant combien de temps On verra les oiseaux Voler Au dessus des glaciers.

Extrait de "Leur héritage"

Dans cet album solo « Engrenage symphonique », composé de chansons sur des thèmes de musique classique, Mathieu Sempéré est donc plus personnel que sur ses productions précédentes : du handicap de son frère à l’amour des siens, il n’en oublie pas la planète qu’il voudrait laisser à ses enfants.