Contrôle technique des deux roues: "500 motards très, très en colère dans les rues de Montpellier, le 19 novembre"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Bris .

Importante manifestation en vue le 19 novembre dans les rues de Montpellier : des motards en colère, venus de toute l'ex région Languedoc-Roussillon, vont défiler dans le centre ville contre la mise en place du contrôle technique des deux roues motorisées. Ils devraient être plusieurs centaines à bloquer la capitale héraultaise, le samedi après midi.

Depuis que le Conseil d’État a remis en selle le contrôle technique des deux roues motorisées fin octobre contre l'avis du gouvernement, à la fédération des motards en colère, on bouillonne de rage aux dires de son coordinateur Jean-Luc Vrignaud. 

La dernière réunion avec le ministre délégué chargé des transports, qui s'est tenue mercredi 9 novembre n'a rien donné : Clément Beaune a laissé peu d’espoir aux représentants de la Française de Motocyclisme (FFM) et de la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC), compte tenu de la décision prononcée par le Conseil d’Etat.

Le Conseil d'Etat a balayé toutes nos propositions ! Les motards sont vraiment en colère et ils vont le montrer samedi prochain dans les rues de Montpellier où l'on attend près de 500 motards.

Jean-Luc Vrignaud, coordinateur de la fédération des motards en colère 34

Les raisons de la colère

Lors de cette rencontre, les responsables associatifs ont une nouvelle fois exposé les raisons de leur opposition à la mise en place du contrôle technique pour les deux roues

• ils estiment que ce contrôle technique est inutile par rapport aux objectifs visés par le gouvernement, que sont la sécurité et l’environnement

• qu'il est trop complexe à mettre en place dans le paysage français

• et enfin que le pouvoir d’achat des français déjà bien impacté dans la conjoncture actuelle.

Jean-Luc Vrignaud, le coordinateur de la FFMC 34, se dit aussi dégouté de voir que tout le travail réalisé en amont avec les autorités sur la protection de l'environnement, la sécurité routière et le bruit partent ainsi en fumée: 

"Pour remplacer le contrôle technique des deux roues motorisées, des mesures alternatives avaient déjà été proposées et validées par la première ministre et l' Europe ! A savoir : encourager les équipements de protection supplémentaire en plus sur casque et des gants,   expérimentation de radars antibruit, prime à la conversion pour les vieilles moto comme pour les vieilles voitures" explique le responsable héraultais des motards en colère.

Nous sommes furieux et nous allons manifester pour dénoncer l'attitude du conseil d’État qui n’entend que des associations parisiennes écolo extrémistes comme "Ras le scout", "Respire" et "Paris sans voiture".

Jean-Luc Vrignaud, coordinateur de la FFMC 34

Perturbations en vue au centre-ville de Montpellier

Selon le parcours officiellement déposé en préfecture, la manifestation partira du zénith à Montpellier à 13h30, samedi prochain, traversera le centre-ville pour se rendre à 15h devant la préfecture puis ensuite rejoindre les jardins du Péyrou. 

Les motards en colère des fédérations du Gard, de la Lozère, de l'Aveyron, de Aude et des Pyrénées-Orientales devraient répondre présents.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité