Cet article date de plus de 8 ans

Selon l' Express Bernard Tapie s'intéresse à Midi Libre

Le papivore Tapie serait-il prêt à racheter Midi libre ? Selon nos confrères de l'Express.fr : "Confronté à des échéances lourdes, le groupe Sud-Ouest céderait volontiers ce titre, dont il est le propriétaire. Et Tapie serait intéressé." Et ce n'est pas la première fois qu'on en parle.
© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
La rumeur court depuis plusieurs semaines. Après la Provence, Bernard Tapie serait intéressé par le quotidien Midi Libre.

Dans l'Express.fr ce 4 février, on peut lire :
"Après avoir jeté son dévolu sur les journaux du Midi du groupe Hersant, dont La Provence est le navire amiral, l'homme d'affaires marseillais semble bien décidé à aller au bout de l'examen des bilans d'un quotidien en difficulté, propriété aujourd'hui des groupes Sud -Ouest et de La Montagne. 
Car le fruit semble bien mûr: confronté à des échéances lourdes, Sud-Ouest semble en effet condamné à céder certains de ses bijoux de famille pour ne pas tomber à son tour dans les ornières. Or le Midi Libre en fait partie."

Libération y faisait allusion dès le 20 décembre, le nouveau patron du quotidien de Marseille avait promis à la rédaction la venue de Julia Roberts et le rapprochement avec Midi Libre.
il s'agit de créer un grand groupe de presse du Sud.

Même écho dans Challenges le 18 janvier 2013. Selon le titre économique : Tapie lorgne en direction du Languedoc.
"Bernard Tapie a de grandes ambitions. Il veut développer l’évènementiel, investir dans des télévisions locales, des radios, dans le numérique, et même dans la presse, a expliqué l’homme d’affaires qui lorgne déjà sur le Midi libre voisin. Bernard Tapie aimerait structurer la presse quotidienne régionale du sud de la France, comme l’a fait le Crédit Mutuel dans l'est ou La Voix du nord autour de Lille."

selon l'AFP le 21 décembre 2012
"L'homme d'affaires avait aussi mentionné, lors de sa venue à La Provence, son "projet de monter un grand groupe dans le Sud", voyant même "à terme une extension de la PQR au sud car elle va mal", selon des propos rapportés par le directeur des rédactions du journal, présent à la réunion.
Interrogé sur son éventuel intérêt pour un rapprochement avec Midi Libre, comme l'évoque Libération vendredi, Bernard tapie a simplement indiqué que "si Midi Libre était sur le marché, ce que je ne sais pas, on regarderait évidemment".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
médias