Cet article date de plus de 3 ans

Hérault : les 3 kilomètres de la déviation de Montagnac mis en service jeudi

Les travaux de la déviation de Montagnac ont débuté fin 2016 mais le projet remonte à près de 12 ans. Coût de l'investissement : 14 millions d'euros pour 3 kilomètres, 3 carrefours giratoires et plusieurs ouvrages d'art. Le contournement de Montagnac par la D.613 sera ouvert à la circulation jeudi.
L'ancienne RN.113 est devenue la RD.613, route départementale, en 2006.

Pour sécuriser le centre-ville de Montagnac en supprimant la circulation de transit et en améliorant les conditions de trafic, un projet de déviation est lancé.
Dès 2007, l’Assemblée départementale délibère pour la réalisation de cette déviation située sur les communes d’Aumes et de Montagnac, qui est votée en 2012.

Après les phases de concertations publiques, d’études, d’acquisitions foncières et les travaux préparatoires, le chantier débute en novembre 2016 par la réalisation des ouvrages d’art puis en juillet 2017 les travaux de terrassements.
En avril 2018, la dernière phase de ce projet est engagée avec la réalisation des chaussées mais aussi d’autres travaux nécessaires avant d’envisager une mise en service de la déviation (enrobés phoniques, écrans acoustiques, marquage, équipements de sécurité …).

La déviation, inaugurée ce mercredi, sera ouverte au trafic routier, dès jeudi.

Le traitement paysager des abords des 3 kilomètres de bitume sera effectué courant 2019.
 
durée de la vidéo: 00 min 48
Hérault : les 3 kilomètres de la déviation de Montagnac mis en service jeudi ©Images : Département de l

La sensibilité des espaces traversés a été prise en compte dès la conception du projet :
La déviation de Montagnac en chiffres...

- 2.9 km : la longueur du tracé
- 3 : le nombre de giratoires
- 13 mètres : la largeur de la chaussée
- 400.000 m3 : le volume total des terrassements (250.000 de déblais et 150.000 de remblais)
- 4 : le nombre d’ouvrages (à noter la mise en oeuvre pour la première fois en France du procédé Terramesh de chez Maccaferri pour l’OA de l’avenue d’Aragon)
- 4 : le nombre de bassins de rétention et dépollution
- 2000 : le nombre d’heures d’insertion

Coût total : 14 millions d'euros TTC (70% Département de l'Hérault, 30% Région Occitanie).

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
routes économie transports travaux publics circulation trafic routier sécurité routière société sécurité environnement