VIDEO - Hérault : la croix du Pic Saint-Loup vandalisée et découpée

L'emblématique croix de fer qui trône au sommet du Pic Saint-Loup, à 658 mètres d'altitude, a été vandalisée. Elle gît à terre ou plus exactement à moitié dans le vide, après avoir été abattue. Un tag "le pic laïque" a été retrouvé non loin. Certains tweetos rappellent que c'est déjà arrivé en 1989.

Hérault : la croix du Pic Saint-Loup, vandalisée et découpée, en équilibre au bord d'un précipice de 300 mètres - 11 mai 2020.
Hérault : la croix du Pic Saint-Loup, vandalisée et découpée, en équilibre au bord d'un précipice de 300 mètres - 11 mai 2020. © F3 LR D.Clerc

La célèbre croix en fer qui se dresse en haut du Pic Saint-Loup, à 20 km au nord de Montpellier, a été abattue vraisemblablement dans la nuit de dimanche à lundi. Coupée à un mètre de sa base.

Des photos peuvent laissées penser à l'utilisation d’un chalumeau mais d'autres suggèrent la réalisation de trous puis l'utilisation d'une scie.

L'emblème du Languedoc héraultais, visible depuis Montpellier par temps clair, penche dangereusement dans le vide en haut d'une falaise de 300 mètres.
Le sentier de randonnée passant à proximité de la croix est fermé jusqu'à nouvel ordre. Au moins le temps de sécuriser les lieux et d'éviter la chute de la structure dans le vide.
 
Hérault : la croix du Pic Saint-Loup vandalisée et découpée en équilibre au bord d'un précipice de 300 mètres - 11 mai 2020.
Hérault : la croix du Pic Saint-Loup vandalisée et découpée en équilibre au bord d'un précipice de 300 mètres - 11 mai 2020. © F3 LR D.Clerc

Des tags rouges et des revendications «le pic laïque» avec faute et «witch power» (le pouvoir des sorciers) ont été retrouvés peints sur place. Un balai de sorcière a même été posé au pied de la croix, à l'endroit où elle a été sabotée.

100 mètres en contrebas du sommet, des traces de quad ont été repérées.

Les gendarmes ont ouvert une enquête.
 
Ce genre d'actes de vandalisme n’est pas une première, plusieurs croix ont été dégradées aux sommets des montagnes ces dernières années, notamment dans les Pyrénées.
La croix du pic Carlit a été victime des mêmes sévices en septembre dernier.
 


La réaction du diocèse de Montpellier


Après cet acte de vandalisme, l'Archevêque de Montpellier condamne une agression contre des signes religieux.
 

La Croix située au sommet du Pic Saint-Loup depuis plus d’un siècle a été abattue. Cet acte de vandalisme nous blesse tous et atteint tout spécialement les catholiques car ils reconnaissent dans la Croix le signe de leur foi.
Tout acte porté contre des signes religieux est inadmissible. Il demande à chacun un sursaut de fraternité.


Pierre-Marie Carré invite aujourd’hui même les catholiques du diocèse de Montpellier à prier devant la Croix du Sauveur.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers insolite religion société patrimoine culture trail sport police sécurité