Intel part à Toulouse malgré les subventions touchées pour s'installer à Montpellier

Publié le Mis à jour le

C'est un déménagement qui passe mal, très mal. Celui d'un grand de l'informatique, l'Américain INTEL, installé à Montpellier depuis 5 ans et qui part pour Toulouse. Car pour le faire venir, les collectivités locales avaient mis la main à la poche et cet argent, 300.000€, elles lui réclament...


Inauguré en septembre 2011, le site d'Intel Montpellier va bientôt fermer. Le géant américain avait installé là son centre de recherche et développement. Mais l'équipe d'une cinquantaine de salariés va déménager à Toulouse où le fabricant de microprocesseurs développe un pôle bien plus important.

Le problème, c'est qu'Intel a touché 300.000 euros de la part des collectivités pour venir dans l'Hérault. Des aides versées pour favoriser l'emploi sur Montpellier.
Pour la région qui a versé 50.000 euros, plus 150.000 € au titre des fonds européens, il n'y a pas de quoi s'inquiéter pour l'instant.

Un contrat est un contrat. Il est tout a fait normal que cette société rembourse, si les conditions ne sont plus remplies" insiste Marie-Thérèse Mercier, conseillère régionale LRMP, chargée du développement économique dans l'Hérault.


De leur côté, les responsables d'Intel France parlent de discussions en cours sur les aides perçues.

On tiendra nos engagements" affirme Mickaël Moreau, responsable relations publiques d'Intel France.


Des discussions dont le département de l'Hérault affirme ne pas être informé, alors qu'il a versé 50.000 euros à la société.
La Métropole de Montpellier a elle aussi versé une subvention au groupe américain.

Nous étudions la convention de financement. Et un recours contre la société Intel est sûrement possible pour récupérer les fonds publics, soit 50.000€ pour le département" dit Claude Barral, vice-président de conseil départemental de l'Hérault.


Le départ est prévu d'ici la fin de l'année, selon Intel.
Le transfert est en cours, comme nous avons pu le constater, ce lundi. Plus de la moitié du personnel aurait déjà quitté le site de Montpellier.

Montpellier : les collectivités réclament les subventions versées à Intel qui part à Toulouse ©F3 LR