Lycée Joffre à Montpellier : des lycéens sourds se préparent à passer le bac français

Publié le Mis à jour le

Au lycée Joffre, une classe spécialisée prépare ces lycéens au baccalauréat. Mélina, Paul, Iléana et Sophie sont en 1ère S, ils passeront l'épreuve de français le 17 juin prochain. En France, seulement 5 % des personnes sourdes décrochent le bac faute de dispositifs adaptés.

Ce dispositif est un exemple de réussite, dans cette classe du lycée Joffre 90 % des lycéens obtiennent le baccalauréat. Les élèves sont particulièrement investis et pousuivent ensuite leurs études avec succès.

 Hélas, bien que ce dispositif ait fait ses preuves, les classes réservées aux élèves sourds sont rarissimes en France. Faute d'enseignement adapté la plupart des élèves décrochent avant le bac.



Le lycée Joffre fait figure d'exception.



Au début des années 80, la direction du Centre d’Education Spécialisée pour Déficients Auditifs (CESDA) tisse des contacts avec l’Inspecteur d’Académie de l’Hérault et le proviseur du Lycée Joffre, ils décident alors d'ouvrir la première classe dédiée aux lycéens déficients auditifs.

L’enseignement débute dès la rentrée 1984-1985 en seconde, premiers bacheliers 3 ans plus tard.

Ce dispositif apporte une aide fondamentale aux lycéens, notamment grâce à la présence d'un interprète et de professeurs spécialisé. C'est le seul dans la région, les élèves viennent de loin.



Ils préparent l'épreuve de français avec leur enseignante Claire Mellier, elle s'exprime à la fois avec les mots et avec les signes.

Dans la classe les élèves sont sourds à des degrés divers, de sourds profond à malentendant.

Claire Mellier : "Arrivé au lycée, pour un élève sourd c'est extrêmement compliqué d'être en intégration totale, il ne peut pas suivre correctement. Dans ces classes spécialisées, le taux de réussite est énorme. Les élèves sont très investis et sont conscients de la chance qu'ils ont et ils se battent pour ça."







C'est la dernière ligne droite avant l'épreuve de français le 17 juin prochain.



En france, seulement 5 % des personnes sourdes décrochent le bac, 60% rencontreraient des problèmes d'illettrisme faute d'enseignement adapté.

C'est dire combien ce dispositif est fonfamental.

Reportage au lycée Joffre dans une classe CESDA, spécialisée pour les élèves sourds qui préparent le bac français.




Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité