A Montpellier, une association accompagne les femmes étrangères dans leurs projets professionnels

Dans l'association Jasmin d'Orient à Montpellier près de 45 nationalités sont représentées - mars 2020 / © FTV
Dans l'association Jasmin d'Orient à Montpellier près de 45 nationalités sont représentées - mars 2020 / © FTV

Au cœur du quartier populaire Saint-Martin à Montpellier, l'association Jasmin d'Orient aide des femmes de 45 nationalités différentes à s'intégrer. Du suivi scolaire à l'apprentissage du français, les bénévoles assistent aussi ces femmes dans leurs projets professionnels.

Par Laurent Beaumel

Maîtriser le français, la priorité  

Depuis 15 ans, l’association Jasmin d’Orient, située dans le quartier populaire de Saint-Martin à Montpellier, aide les femmes étrangères à s’intégrer. Sarah Diafi est animatrice social au sein de l’association, elle anime un atelier sur le thème du transport. Autour de la table, huit femmes d’origines maghrébines assistent au cours pour apprendre à se déplacer dans la ville :

Le but principal c’est que ces femmes arrivent à s’exprimer et qu’elles puissent parler librement sans avoir honte
- Sarah Diafi, animatrice Sociale

 
Sarah Diafi apprend à ces femmes la langue française - mars 2020 / © FTV - E.Garibaldi
Sarah Diafi apprend à ces femmes la langue française - mars 2020 / © FTV - E.Garibaldi


L’association féminine Jasmin d'Orient lutte contre l'isolement de ces femmes aux origines souvent modestes. Maîtriser la langue française est la priorité car certaines ne sont jamais allées à l’école :

Je ne suis jamais allée à l’école nous confie l’une d’elle mais grâce à la France j’ai fait deux ans d’école.
- Dahbia, adhérente de l'assosiation Jasmin d'Orient

Les accompagner dans leur projet professionnel


L’association de Samia Khouaja aide ces femmes à apprendre et maîtriser la langue française mais elle les accompagne aussi dans leur projet professionnel. Nassima, une jeune mère de famille, passionnée par les produits de beauté, s’est lancée dans la production de savons aux huiles naturelles : 

Quand je cherchais un travail, je n’ai pas trouvé facilement alors je me suis dit pourquoi pas me lancer dans un projet personnel.


"Ce sont des organismes de formation compétents qui peuvent aider ces femmes à créer leur propre projet et de leur apporter un suivi personnalisé", nous dit Samia Khouaja, directrice de l'association Jasmin d'Orient

L’association qui existe depuis 15 ans compte désormais près de 2000 adhérents.

Le reportage de Laurent Beaumel et Enrique Garibaldi 
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus