A Montpellier, l'association Etincelle aide depuis 10 ans les femmes atteintes d'un cancer

Un cours de pilates dans la maison de l'association Etincelle, rester femme avec un cancer, à Montpellier, rue Gerhardt. 14 juin 2018 / © F3 LR
Un cours de pilates dans la maison de l'association Etincelle, rester femme avec un cancer, à Montpellier, rue Gerhardt. 14 juin 2018 / © F3 LR

L'association Etincelle est une pionnière des soins de support : activités artistiques, sport adapté, soutien psychologique. Cet accompagnement non médical prend en charge les conséquences du cancer sur le quotidien des femmes. Une pratique dont l'utilité est largement reconnue aujourd'hui.

Par Carine Alazet

La maison est discrète à l'extérieur mais chaleureuse et colorée dès qu'on passe la porte. Il suffit de quelques minutes à l'intérieur de cette grande demeure pour apprécier l'atmosphère conviviale et la bienveillance qui y règnent.
Ce lieu réservé aux femmes est pensé comme un cocon, pour les accompagner au mieux dans leur difficile combat contre le cancer.

Jocelyne a adhéré à l'association l'an dernier, motivée par la mise en place d'un cours d'aviron. Elle apprécie le soutien apporté par des activités de groupe, même si elle comprend la réticence de certaines femmes à se retrouver entre malades.

Moi, je ne vois pas des femmes malades mais des femmes qui font les choses qu'elles peuvent malgré la maladie.

Dans le panel d'activités proposé par l'association, l'activité physique tient une grande place. Le sport adapté a fait ses preuves, notamment pour limiter le risque de récidive. Selon plusieurs études, la pratique d'un sport pendant et après le traitement réduirait de 40 à 50¨% le risque de récidive d'un cancer.

Etincelle propose en un seul lieu, rue Gerhardt à Montpellier, du soutien psychologique, de l'hypnose, de la réflexologie plantaire, des ateliers créatifs, de cuisine, d'écriture, du pilates, du yoga, de la sophrologie, de la gym douce.
Sabrina Célestine, animatrice en sport adapté, anime des ateliers de pilates dans la salle de sport de la maison Etincelle. 

C'est des mouvements lents et contrôlés et cela leur permet de travailler en pleine conscience. C'est important pour des personnes qui ont perdu la notion de leur corps.

Des sports collectifs et/ou à l'extérieur sont également proposés, comme l'aviron, la randonnée, l'aquagym en mer.

Il y a 10 ans, Betty Mercier-Forcès, universitaire spécialiste de la physiologie du sport, créé l'association Etincelle à Montpellier et ouvre une première maison dans le quartier des arceaux, persuadée des bienfaits de l'accompagnement des femmes atteintes d'un cancer. 
L'association Etincelle veille depuis 10 ans sur les femmes atteintes d'un cancer
Créée à Montpellier il y a 10 ans, l'association propose des activités de sport adapté, du soutien psychologique, des ateliers d'écriture ou de sophrologie et intervient dans 8 villes de la région Occitanie. reportage Carine Alazet et Mickaël Hahn - F3 LR

Aujourd'hui, cet accompagnement et la prise en charge des conséquences d'un cancer sur la vie quotidienne des malades font partie de la thérapie. Une thérapie non médicamenteuse, appelée aussi "soins de support". 

Certaines femmes nous disent que les conséquences sont parfois pires que la maladie elle-même. (...) la sexualité, la famille, le travail. Ce qui a évolué, c'est cet accompagnement, qui prend en compte tous ces besoins.

Depuis la création de l'association, Jennifer de Calheiros, socio-esthéticienne, intervient auprès des adhérentes pour soulager les effets secondaires des traitements. Une façon aussi de les encourager à prendre soin d'elles et de les aider aussi à restaurer leur estime de soi.

On a beaucoup plus de femmes qui assument les effets secondaires des traitements et qui donnent un message de courage pour les autres femmes.

Soutenue par l'agence régionale de santé, l'association intervient dans 8 villes : Béziers, Sète, Clermont l'Hérault, Carcassonne, Nîmes, Millau, Montpellier et Toulouse, essentiellement pour proposer des activités de sport adapté.

Elle vient d'ouvrir une deuxième Maison à Toulouse, rue du commissaire Philippe. Pour l'inauguration, le 5 juin dernier, des adhérentes de Montpellier ont tenu à être présentes, tout comme la directrice de l'agence régionale de santé d'Occitanie.
 

Selon l'institut national du cancer, le cancer du sein est le cancer le plus fréquemment observé chez les femmes en France, comme dans l'Union européenne et aux États-Unis.

Le nombre de cas observés chaque année a tendance à diminuer depuis 2005, même si cette maladie reste la première cause de décès par cancer chez les femmes (chiffres de 2012). S'il est dépisté à un stade précoce, la survie à 5 ans est de 99%.
 

Association Etincelle, rester femme avec un cancer

L'adhésion coûte 50 euros pour un an, payables en plusieurs fois. Elle donne droit à participer à toutes les activités proposées par Etincelle. 
L'association fonctionne grâce aux dons, au mécénat, à l'organisation d'événements et à l'implication de ses 22 bénévoles. Elle a accueilli 2 000 femmes en 10 ans.
Elle est ouverte à toutes les femmes atteintes d'un cancer.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus