Montpellier : découverte florissante à Lattara après trois années de fouilles archéologiques

Publié le Mis à jour le
Écrit par Camille Nowak .

Le chantier de fouille du site archéologique situé à Lattes, près de Montpellier s’achève ce samedi 27 juillet. Les recherches menées par une trentaine d’étudiants ont abouti à la découverte d’un port, vieux de 2600 ans.

Trois années de fouilles archéologiques sur le site de Lattes, près de Montpellier, auront été nécessaires pour aboutir à la découverte d’un port vieux de 2600 ans. Situés sous le niveau de la mer, les vestiges permettent de reconstituer la vie portuaire de Lattara au fil des époques. Chenal, quais, boutiques, tous les éléments sont reconnaissables.



Ces fouilles ont été le fruit d’une collaboration entre la métropole, l’Etat français et la région. C’est sous l’intuition d’archéologues, sous la suggestion d’Henri Prades, à l’initiative de la découverte du site, qu’elles ont été menées. Cette découverte, importante pour les archéologues, met en avant la vie en société et le commerce à cette époque, comme l’explique Bernard Travier, Vice-Président de Montpellier Méditerrannée :



Cela va permettre d’avoir une vision complète de la vie portuaire à Lattara avant J.C et après l’ère chrétienne.



L'interview complète de Bernard Travier, réalisée par Juliette Morch.
durée de la vidéo: 00 min 55
Bernard Travier, Vice-Président de Montpellier Méditerrannée, explique à Juliette Morch les vestiges découverts sur le site. ©F3LR/FTV




Cité portuaire antique, Lattara a été découverte en 1963 par Henri Prades, archéologue passionné. Cette ville a vu se côtoyer  Grecs, Ibères, Romains et populations gauloises locales.



Un autre plan triennal de travail est déjà prévu pour étudier un potentiel espace commercial important qui pourrait se trouver à deux pas du port.

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité