• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : les gilets jaunes ont rendu hommage aux blessés

Les gilets jaunes se sont maquillés, pour simuler des blessures et rendre hommage aux personnes blessées lors des précédentes manifestations. / © C. Métairon / France 3 LR
Les gilets jaunes se sont maquillés, pour simuler des blessures et rendre hommage aux personnes blessées lors des précédentes manifestations. / © C. Métairon / France 3 LR

Pour le douzième samedi de mobilisation, les gilets jaunes s’étaient donnés rendez-vous à 14 heures, place de la Comédie. Ils ont cette fois mis l’accent sur les violences policières et ont rendu hommage à tous les manifestants blessés depuis le début des rassemblements.

Par Olivia Boisson


Les gilets jaunes maquillent leurs visages pour simuler des blessures… Une manière pour eux de rendre hommage à toutes les personnes blessées lors des précédents rassemblements.
La semaine dernière, place Jean Jaurès, un militaire a été touché par un tir de flash-ball en plein visage.

Je suis venu pour rendre hommage aux blessés et soutenir les gilets jaunes que je soutiens depuis le début. Malgré la pluie, malgré les blessés, on reste tous unis.
 

8 blessés au visage à Montpellier depuis le début des manifestations


Deux manifestants se sont déguisés en Astérix et Obélix.

On vient apporter une touche d’humour à ces gens qui sont sous la pluie, qui viennent se battre pour nos enfants et vos enfants !

Au total, depuis le début des rassemblements, 8 manifestants ont été blessés au visage par des lanceurs de balle de défense à Montpellier, 2 autres à Nîmes
Des armes que les policiers utilisent pour éviter le corps à corps…  Mais parfois à tort selon cette manifestante.

Il y a des casseurs, des vrais casseurs, qui ne sont jamais interpellés, jamais ennuyés.

Ce rassemblement était pacifiste et s’est déroulé sans heurt. Certains gilets jaunes comptent participer mardi 5 février à la grève générale lancée à l’appel de la CGT.

Reportage de Sophie Béchir, Cédric Métairon et Elvira Diaz.

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus