• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : Kito de Pavant retrouve son voilier englouti lors du Vendée Globe 2016 à Madagascar

L'épave du navire Bastide Otio a été retrouvé sur une plage de Madagascar / © Mathieu Bellon
L'épave du navire Bastide Otio a été retrouvé sur une plage de Madagascar / © Mathieu Bellon

En décembre 2016, le skipper héraultais Kito de Pavant était contraint d'abandonner son navire en plein Vendée Globe suite à un choc au sud de l'océan Indien. Il a annoncé ce vendredi avoir retrouvé l'épave du Bastide Otio sur une plage de Madagascar grâce à un navigateur hyérois.  

Par Emma Derome

Plus de 2 ans après son abandon lors du Vendée Globe en décembre 2016, après une grave avarie dans l'océan indien, le navigateur Kito de Pavant a retrouvé le Bastide Otio, son bateau de course de l'époque, échoué sur une plage à Madagascar.

On connaît donc la fin du voyage du bateau. (...) On me demande tous les jours si je sais où il est. Maintenant j’ai la réponse!
- Kito de Pavant


C'est le navigateur hyérois Mathieu Bellon qui a fait cette découverte étonnante en novembre 2018, lors d'une croisière en famille, annonce Kito de Pavant sur sa page Facebook.
 

Celui-ci a pris une photo de l'épave et a mis plusieurs mois avant de finalement retrouver son propriétaire, grâce à une pièce unique qui subsistait encore sur sa carcasse.
 

Ça fait un choc, car il ne reste pas grand-chose de Bastide Otio. Le bateau a été abîmé par l’océan Indien mais surtout complètement désossé pour récupérer tout ce qui pouvait l’être. Seul le palier avant de la quille n’a pas été démonté. Sans cette pièce, qui est unique et a été dessinée spécialement pour ce bateau, il aurait été difficile de faire le lien avec Bastide Otio.


Le navigateur méditerranéen avait perdu toute trace de son bateau après l'accident du 6 décembre 2016 au nord des îles Crozet, au sud de l'océan Indien, lors de ce tour du monde à la voile en solitaire et sans escale. Il avait alors heurté un objet flottant non identifié et commençait à couler. Son sauvetage avait été organisé d'urgence à bord du Marion Dufresne, un navire en charge du ravitaillement des Terres Australes et Antarctiques Françaises.
 

C’est le dernier endroit où j’aurais cherché. Avec les vents portants, je m’attendais à le retrouver en Nouvelle-Zélande ou au Chili, certainement pas à Madagascar. (...) Il a fait un voyage assez incroyable autour de l’océan Indien, en remontant la côte ouest de l’Australie, pour se retrouver dans les Alizés de sud-est et faire la route vers l’Afrique.

 
La trajectoire du navire entre décembre 2016 et sa découverte en novembre 2018, d'après Kito de Pavant. / © DR
La trajectoire du navire entre décembre 2016 et sa découverte en novembre 2018, d'après Kito de Pavant. / © DR


Une fin heureuse pour le navigateur qui préfère voir son ancien navire "servir de matière première pour des tas d’objets utiles à Madagascar, plutôt que l’imaginer continuer à être un danger flottant".
 

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus