Montpellier : les salariés des Galeries Lafayette en grève

Publié le Mis à jour le
Écrit par P.S.

L'intersyndicale des Galeries Lafayette de Montpellier a appelé à une grève suivie dans toute la France pour protester contre l'attribution d'une prime exceptionnelle de 1000 € aux seuls salariés de la boutique historique, Boulevard Haussmann à Paris. 

A Montpellier, les galeries Lafayette devaient fermer pour trois heures vendredi 18 décembre. Un débrayage enclenché entre 12 heures et quinze heures en pleine période de fêtes par la CGT, pour réclamer la même prime que les galeries du Boulevard Haussmann à Paris. Les salariés y ont reçu une prime exceptionnelle de 1000 € pour Noël.

« On nous traite comme des magasins de seconde zone. On veut la prime exceptionnelle que Haussmann a eu. On travaille dans le même groupe, dans la même branche et on travaille exactement de la même façon », revendique Eric Pollet, délégué du personnel CGT aux galeries Lafayette de Montpellier.

Toutes les Galeries Lafayette de province ont décidé de suivre le mouvement. A Montpellier, la grève n’a pas engendré de grandes perturbations dans les courses de Noël : des tracts ont été distribués mais le grand magasin n’a pas fermé.

Un reportage à suivre dans notre journal télévisé de 19 heures.