Montpellier : des manifestants perturbent l'inauguration du village des sciences pour interpeller les élus

Publié le Mis à jour le

Près de 150 personnes se sont invitées à l’inauguration du village des sciences de Montpellier, ce 11 février, pour protester contre la précarité des étudiants, mais aussi protester contre la loi de programmation de la recherche et la réforme des retraites (LPPR).
 

Environ 150 personnes ont investi les nouveaux bâtiments de la faculté des sciences de Montpellier lors de l'inauguration, ce 11 février.

La cérémonie, qui se tenait à partir de 10h30 en présence d'élus et de la nouvelle rectrice, a été perturbée par les chants des manifestants.
 

"Et on ira, et on ira jusqu'au retrait !" scandaient-ils.

 


Dans la foule, on comptait des étudiants, des enseignants, des syndicalistes mais aussi des Gilets jaunes. Ils se sont rassemblés là pour protester contre la précarité des étudiants, mais aussi la réforme des retraites et la loi sur la programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR), accusée par ses détracteurs de nuire à la stabilité des enseignants-chercheurs et de concentrer les moyens sur une minorité de centres universitaires.

Peturbée par les manifestants, la cérémonie d'inauguration a été écourtée.