Montpellier : le marché de l’immobilier ancien atteint des records

Le quartier de Port Marianne est l'un des plus prisés - 24 octobre 2017 / © France 3 LR
Le quartier de Port Marianne est l'un des plus prisés - 24 octobre 2017 / © France 3 LR

Après une longue période de paralysie, le marché de la vente de biens est reparti au beau fixe dans l’Hérault. Le prix de l’immobilier ancien à Montpellier a atteint un taux record. Il a franchi le cap symbolique des 3.000 euros du mètre carré.

Par Joane Mériot

Les prix de vente dans l’immobilier ancien auraient atteint en moyenne, les 3.036 euros du mètre carré à Montpellier selon le site internet seloger.com. En trois mois, ils ont subi une augmentation de 8,9%, et de 5% en un an. Mais il y a de grandes disparités selon les quartiers.

Port Marianne est l’un des secteurs les plus prisés de la ville. Dans ce quartier, l’immobilier a flambé de 10% en un an. Situé le long du Lez et sur les axes menant directement à la mer, le quartier est en tête du classement avec un prix médian de 3.390 euros du mètre carré.

Dans le quartier historique de l’Ecusson, il est quasiment impossible de trouver un appartement, un secteur lui aussi à la hausse.
Les prix ont grimpé de 12% en un an, porté par des taux d’intérêts avantageux, ce quartier est devenu pour la plupart des ménages inabordable.

Un appartement dans le quartier hôpitaux/facultés, se loue sans difficultés.

Pour un appartement à Montpellier, le prix médian au mètre carré est de 2.520 euros.

Le marché est très actif aussi en dehors de Montpellier, vers Castelnau-le-Lez, Juvignac et Saint-Jean-de-Védas qui sont des communes de la métropole desservies par le tramway.

Le reportage de Caroline Agullo et Valérie Banabera
Montpellier : le marché de l’immobilier ancien atteint des records
Après une longue période de paralysie, le marché de la vente de biens est reparti au beau fixe dans l’Hérault. Le prix de l’immobilier ancien à Montpellier a atteint un taux record. Il a franchi le cap symbolique des 3.000 euros du mètre carré. - F3 LR - Reportage : C.Agullo et V.Banabéra

Globalement sur la ville, 2017 a marqué une accélération du marché, comme toutes les grandes villes, le marché montpelliérain a été dopé par des taux d'intérêt historiquement bas. Mais ce n’est pas la seule raison selon le site se loger.com, la ville de Montpellier a plus d’un atout dans sa manche, notamment son cadre de vie, sa croissance économique et sa large communauté d’étudiante.

Sur le même sujet

Les + Lus