• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : on a poussé les portes du chantier du MOCO, futur musée d'art contemporain

Le chantier du MOCO, futur musée d'art contemporain de Montpellier / © Mary Sohier, France 3 Occitanie
Le chantier du MOCO, futur musée d'art contemporain de Montpellier / © Mary Sohier, France 3 Occitanie

Les travaux du MOCO (futur musée d'art contemporain de Montpellier) s'achèvent. Situé à 2 pas de la gare, dans l'ancien hôtel Montcalm datant de 1816, il complètera l'offre culturelle du Centre d'Art Contemporain, de la Panacée, et de l'Ecole Supérieure des Beaux Arts. Ouverture le 29 juin 2019.

Par Valérie Luxey

Georges Frêche voulait en faire un musée de la France en Algérie, mais cette polémique est désormais caduque : c'est bien un musée d'art contemporain qui ouvrira le 29 juin 2019 sur le site de l'hôtel Montcalm, un hôtel particulier datant de 1816 et situé tout près de la gare Saint-Roch, en plein centre ville de Montpellier. Son nom : le MOCO. Nous avons pu en visiter le chantier.


Compléter l'offre d'art contemporain à Montpellier


Ce lieu vient compléter l'offre culturelle du Centre d'Art Contemporain, de la Panacée, et de l'Ecole Supérieure des Beaux Arts. A un mois de son ouverture, les ouvriers s'activent et les salles d'exposition sont encore vierges, mais le maire de Montpellier Philippe Saurel, l'architecte Philippe Chiambaretta et Nicolas Bourriaud, le directeur Général du MOCO, ont voulu afficher leur ambition : placer Montpellier sur la carte des métropoles incontournables de l'art contemporain.


Pas de collections permanentes


Pour autant, pas de grand geste architectural pour ce projet, ni de collection permanente : le Moco exposera des œuvres issues de collections publiques et privées existantes. 3 expositions seront proposées chaque année. Et même si l'on n'aime pas l'art contemporain, tout a été pensé pour créer un lieu de vie avec un restaurant, un bar, une librairie et un jardin, comme l'explique l'architecte Philippe Chiambaretta :
 

On a souhaité un havre de fraîcheur et de culture où on peut venir plusieurs fois dans le mois, même si on a déjà vu l'exposition. On veut que ce soit un peu une maison, un lieu familier dans lequel on a envie de se retrouver.


100.000 visiteurs et 7 millions d'euros de retombées attendus chaque année


Le potentiel de séduction de ce centre d'art, voulu comme un lieu de culture populaire, est estimé à 100.000 visiteurs par an,  pour 7 millions d'euros de retombées économiques. Pour son ouverture le 29 juin, le centre accueillera 40 oeuvres de la collection privée d'un entrepreneur japonais. Voici le reportage de Delphine Aldebert et Mary Sohier.
 
Montpellier : visitez le chantier du MOCO, futur musée d'art contemporain
Les travaux du MOCO (futur musée d'art contemporain de Montpellier) s'achèvent. Situé à 2 pas de la gare, dans l'ancien hôtel Montcalm datant de 1816, il complètera l'offre culturelle du Centre d'Art Contemporain, de la Panacée, et de l'Ecole Supérieure des Beaux Arts. Ouverture le 29 juin 2019. Avec Nicolas Bourriaud, directeur général du MOCO, Philippe Chiambaretta, architecte, et Philippe Saurel, maire et président de Montpellier Métropole. - France 3 Occitanie - Delphine Aldebert, Mary Sohier



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le CHU de Montpellier rappelle les consignes de prudence

Les + Lus