• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : son loyer jugé trop élevé, l’artisan Gérard Cabiron quitte le centre commercial Odysseum

La boutique de Cabiron au centre commercial Odysseum ferme ses portes aujourd'hui. / © O. Boisson
La boutique de Cabiron au centre commercial Odysseum ferme ses portes aujourd'hui. / © O. Boisson

Implantée depuis dix ans au cœur du centre commercial Odysseum de Montpellier, la boutique de l’artisan Gérard Cabiron va fermer ses portes le trente avril. La raison : un loyer jugé trop élevé.

Par Olivia Boisson


Il y a dix ans, le centre commercial Odysseum ouvrait ses portes à Montpellier. A cette occasion, Gérard Cabiron, artisan pâtissier et chocolatier, s’installait au cœur de la galerie marchande à ciel ouvert.
Aujourd’hui, l’entreprise familiale ferme boutique, définitivement. La raison : la famille Cabiron ne peut pas supporter le loyer. En effet, ce dernier a doublé, voire triplé ces derniers temps. Bernard Cabiron réagit à ce départ.

Nous avons été très heureux de participer à l’aventure Odysseum. C’est un bel emplacement, une jolie carte de visite. L’accessibilité est également un gros atout. La difficulté d’être dans ce type de centre commercial, c’est que nos salariés ont de grosses amplitudes horaires. Cela fait que notre masse salariale est importante, parallèlement à notre marge d’artisan sur le produit vendu. Les chaînes de magasins s’en sortent mieux que nous.

Le groupe Klépierre est propriétaire du centre commercial Odysseum. Il possède également le centre commercial Grand Sud à Lattes.

Se concentrer sur l’activité du centre-ville

Les trois salariés que compte la boutique d’Odysseum iront dans les magasins du centre-ville.

Nous allons nous concentrer sur notre boutique rue Jean Moulin, dans le centre-ville de Montpellier. Nous avons également une boutique-atelier, où les consommateurs peuvent retirer de la marchandise au tarif grossiste.

L’entreprise familiale compte 47 salariés permanents. Ils espèrent également développer la vente de leurs produits en ligne.
 

Sur le même sujet

Une vie portuaire découverte à Lattes

Les + Lus