Montpellier : refoulé d'un magasin pour refus de porter un masque, un homme tire sur un vigile avant d'être arrêté

Un client de l'Intermarché de Juvignac, près de Montpellier, a tiré sur un agent de sécurité après avoir été refoulé du magasin. Il a pris la fuite à bord d'un véhicule avant d'être arrêté peu après dans le quartier de La Mosson, à Montpellier. Il sera jugé le 23 décembre prochain à 14h.

L'entrée du supermarché a été sécurisée par les gendarmes.
L'entrée du supermarché a été sécurisée par les gendarmes. © Caroline Agullo / France Télévisions.
Ce dimanche, aux alentours de 12h30, les clients de l'Intermarché de Juvignac, dans l'Hérault, ont entendu des coups de feu. 

Les vigiles sont vite intervenus, nous ont demandé de nous cacher. Je me suis cachée sous une caisse, puis lorsqu'on a pu ressortir en pensant que l'on pouvait régler nos courses, il y a eu une alerte, pour nous demander d'évacuer par l'allée centrale.

Une cliente du magasin à France 3 Occitanie

Selon cette même cliente, "les vigiles ont été des héros" : les personnes présentes dans le magasin ont pu sortir et ont été évacuées par la gendarmerie une fois à l'extérieur. 

Le tireur prend la fuite

Contactée par téléphone, la gendarmerie de Saint-Georges-d'Orques a confirmé qu'elle avait envoyé des effectifs sur place. Des gendarmes de Castelnau-le-Lez étaient également mobilisés. 

Selon les premières informations recueillies par France 3 Occitanie, une altercation entre un agent de sécurité et un client non masqué est à l'origine des tirs. Devant le refus du client de porter un masque, le vigile lui a interdit l'accès au magasin. L'acheteur est revenu armé quelques minutes plus tard et a tiré sur l'agent de sécurité, qui est légèrement blessé aux jambes. Ses jours ne sont toutefois pas en danger. 

Arrêté en fin d'après-midi à Montpellier

Le client a pris la fuite à bord d'un véhicule. Il a été activement recherché par la gendarmerie et la police municipale qui ont bénéficié d'éléments permettant son identification. "Nous allons partager avec les forces de l'ordre les images de vidéosurveillance pour retrouver le tireur au plus vite", assurait le maire de Juvignac Jean-Luc Savy, présent sur place. Une vingtaine de caméras de vidéosurveillance est répartie sur la commune. 

En fin d'après-midi, l'homme déjà connu des services de police, pour conduite sans permis, était retrouvé et interpellé dans le quartier de La Paillade à Montpellier par les gendarmes du PSIG de Castelnau-le-Lez.

Report du procès au 23 décembre

[MAJ le 25 novembre à 17h30]
Le procès de cet homme de 38 ans a débuté ce 25 novembre à Montpellier. Mais l'accusé qui encourt 10 ans de prison, comme l'avocat de la défense, ont demandé un report d'audience.
L'homme a reconnu les faits à la barre et s'est excusé. Sa personnalité a été évoquée devant le tribunal mais les faits seront jugés le 23 décembre prochain. Par ailleurs, la justice a ordonné une expertise psychiatrique.

Dans l'attente du procès, le tireur présumé est maintenu en détention.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité faits divers coronavirus/covid-19 santé justice violence