• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Nicolas Sarkozy et Tony Blair à Montpellier pour le séminaire très privé d'Altrad

Nicolas Sarkozy et Tony Blair lors du séminaire d'Altrad ce mercredi - 20 décembre 2018 / © France 3 LR
Nicolas Sarkozy et Tony Blair lors du séminaire d'Altrad ce mercredi - 20 décembre 2018 / © France 3 LR

L’ex-président de la République français Nicolas Sarkozy et l’ex premier ministre britannique Tony Blair étaient à Montpellier ce mercredi pour le séminaire du groupe Altrad au Corum.
 

Par Joane Mériot

Comme chaque année, le groupe Altrad (42 000 employés) réunit ses cadres du monde entier à Montpellier pour « faire le point et tirer certains bilans » de l’année écoulée. Et cette année, en invités d’honneur pour son séminaire, la 26ème plus grosse fortune de France en 2018 Mohed Altrad a convié autour de sa table Nicolas Sarkozy, ex président de la République français et Tony Blair, ex premier ministre britannique.
 

Un séminaire très privé


Pour ce rendez-vous, les informations étaient très contrôlées : pas d’interviews des deux hommes politiques et pas d’images non plus faites par la presse en tout cas.  
 

Nicolas Sarkozy s’exprime sur le Brexit


La seule parole que la communication du séminaire ait bien voulu nous donner c’est lorsque Nicolas Sarkozy s’exprime à propos du Brexit.

C’est un drame pas seulement pour les anglais, mais c’est un drame pour tous les européens. Si vous me permettez cette image, c’est exactement comme si votre groupe perdait la plus grande filiale du groupe. Nous perdons la deuxième économie d’Europe.


Tony Blair, l’ex premier ministre britannique, ne s’est lui pas exprimé devant les caméras en tout cas, sur le Brexit. Et Nicolas Sarkozy ne s’est quant à lui pas exprimé sur le mouvement des gilets jaunes. Du côté des cadres du groupe mondial, la liberté de ton des hommes a été appréciée.

"C’était intéressant d’entendre les deux hommes expérimentés qui donnent leur point de vue confie un salarié du groupe, avec des opinions différentes qui valaient le coup d'être entendu, mais aussi la frustration de leurs expériences passées."

"Ils ont mis leurs idées sur la table franchement, c’était très intéressant d'être ici et de savoir combien les gens ne sont pas d'accord avec le Brexit."
 

Altrad, de l’international au local


L’activité du groupe Altrad (42 000 salariés dont 10 000 à peine en France) se réalise à 80% à l’étranger. Alors, ce séminaire avec ces invités de marque, c’est l’occasion pour le président du groupe d’affirmer sa présence à l'international :

Ce rayonnement international véhiculé par des chefs d’états c’est très important pour nous, ça évoque l’économie, le social, le politique et aussi le financier, l’écologie, la sécurité, ils enrichissent notre démarche.


Même si le président du groupe reste très attaché à Montpellier et a confié à nos confrères de France Bleu Hérault être très intéressé par la mairie de Montpellier.  
Au printemps, Mohed Altrad avait d’ailleurs commandé un sondage pour mesurer sa popularité auprès des Montpelliérains.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Une oeuvre mobile de l'exposition Célest’Circus à Canet-en-Roussillon

Les + Lus