Un patron routier marseillais condamné pour fraude aux péages sur l'A.9 et l'A.61

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Dubault
illustration
illustration

L'homme a été condamné jeudi soir à 3 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Montpellier, dans une nouvelle affaire de fraude aux péages. Il a avoué avoir escroqué les ASF, 144 fois.


Le prévenu, âgé de 43 ans, a reconnu à la barre avoir effectué 144 transactions frauduleuses lors de trajets entre Marseille et la frontière franco-espagnole du Perthus, dans les Pyrénées-Orientales, sur les autoroutes A9 et A61.
Et ce "pour économiser des frais de péage très élevés", ce qui lui a permis de payer ses charges et de maintenir son activité, a-t-il expliqué.

De nombreuses procédures ont été engagées par les opérateurs autoroutiers qui suspectent une fraude à grande échelle dont le préjudice serait de plusieurs millions d'euros par an.

Parmi d'autres jugements, un routier roumain, sous-traitant d'une société espagnole, avait écopé de huit mois avec sursis en mai devant le tribunal correctionnel de Perpignan.
C'est une plainte des Autoroutes du Sud de la France (Vinci) qui est à l'origine de l'affaire jugée à Montpellier. La société avait remarqué des anomalies récurrentes entre le faible kilométrage et la très longue durée des parcours effectué avec un même ticket par certains semi-remorques.
"Des poids-lourds avaient ainsi effectué un trajet de 3,5 kilomètres en 25 heures et 30 minutes", a précisé la présidente du tribunal à l'audience.

La fraude repose généralement sur de fausses déclarations de perte de tickets de péage, que les chauffeurs conservent ou s'échangent entre eux sur des aires d'autoroute où les deux sens de circulation sont connectés, afin d'économiser un trajet. Certains péages sont même parfois payés avec des cartes bancaires volées.
"Tous les routiers européens qui empruntent l'autoroute A9 savent où et comment récupérer à bas prix des cartes bancaires volées ou falsifiées, il suffit de s'arrêter sur des aires de repos proches de Perpignan", a déclaré le prévenu à ce sujet.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.