Top 14 : Montpellier reprend sa marche en tête en battant Brive 54-10

Montpellier - Nemani Nadolo - 2017. / © F3 LR
Montpellier - Nemani Nadolo - 2017. / © F3 LR

Montpellier, battu sèchement la semaine passée à Bordeaux 47-17, a repris sa marche en tête du Top 14 en éteignant 54-10 contre Brive, la lanterne rouge, dimanche, à l'Altrad stadium, lors de la 6e journée de Top 14.

Par Fabrice Dubault

L'équipe de Vern Cotter, qui a décroché son quatrième bonus offensif et son plus net succès, compte deux points d'avance sur Lyon, surprenant vainqueur au Racing, et se projette vers son défi européen, dans quinze jours au Leinster, avec une confiance raccommodée.

"On est content de la victoire mais on doit encore monter notre niveau. On doit notamment être plus précis dans les regroupements et plus accélérer le jeu", estime l'entraîneur montpelliérain, peu emballé.


Laissés au repos à Bordeaux, les cadres comme François Steyn ou Bismarck Du Plessis, promu capitaine pour la première fois depuis son arrivée en 2015, ont réaffirmé leur pouvoir, à l'image d'une mêlée à nouveau stabilisée.
Absent depuis le printemps, l'arrière Jesse Mogg, auteur du premier des huit essais, a effectué pendant une heure un rentrée prometteuse. "C'est positif de récupérer Jesse Mogg et Kélian Galletier qui ont fait une bonne rentrée", apprécie Cotter.

Rien de nouveau, en revanche, à Brive. Les Corréziens, qui ont appris dans la semaine le retrait de l'entraîneur des arrières Philippe Carbonneau, s'enlisent à la dernière place, avec un seul petit point. Après cette 6e défaite en autant de rencontres, ils s'apprêtent à jouer la semaine prochaine face à Castres un match déterminant pour recoller aux promus Agen et Oyonnax.

Un exploit du revenant Jesse Mogg (6), un doublé du talonneur sud-africain Bismarck Du Plessis, à la suite de deux ballons portés (22, 33) et un doublé de l'ailier fidjien Nemani Nadolo (28, 36).

Montpellier a vite éteint une équipe expérimentale de Brive, qui a fait illusion durant vingt minutes (5-3).
A la mi-temps (33-3), le MHR avait assuré son bonus offensif.
Après la pause, Montpellier a ajouté au petit trot trois nouveaux essais, un de pénalité (57), à la suite d'une mêlée, un second par le 3e ligne Fulgence Ouedraogo, parachevant une merveilleuse passe d'Aaron Cruden (70), et enfin un dernier de Nadolo, auteur finalement d'un triplé. Une facile démonstration avant de passer de vrais tests.

Les réactions de Montpellier


Vern Cotter (entraîneur de Montpellier) : "On est content de la victoire. Mais nous devons monter notre niveau. Nous devons être plus précis dans notre jeu sur les regroupements, nous devons davantage accélérer notre jeu.
Nous avons eu des moments difficiles face à cette équipe de Brive que l'on a respecté. Nous devons vite basculer sur notre prochain match à Paris. La dernière fois, où nous avons eu six jours de préparation, nous n'avons pas réussi notre meilleure performance, avec le match à Bordeaux. Nous avons apporté une bonne réponse en conquête, dans l'occupation. En défense, nous avons réussi de bonnes séquences.
C'est aussi positif de récupérer Jesse Mogg et Kélian Galletier, qui ont fait une bonne partie, tout comme Joffrey Michel à l'aile. La première ligne a bien tenu en mêlée fermée.".

Bismarck Du Plessis (capitaine de Montpellier) : "Après la défaite à Bordeaux, qui a fait mal, nous savions qu'il fallait réussir une grosse performance devant notre public. Nous devons continuer sur notre lancée lors des
matches à Paris et en Coupe d'Europe. Nous pouvons être satisfait du rendement de la défense, qui a bien résisté pendant deux longues séquences sur sa ligne.
La défaite à Bordeaux n'est pas oubliée. Elle nous a incité à avoir une grosse réflexion pour nous améliorer."

Sur le même sujet

A Toulouse, votre sapin de noël livré à vélo

Près de chez vous

Les + Lus