Palavas : Vincent dépose un brevet pour son "music mask", une invention anti-coronavirus

L'innovation est insolite mais simple et elle va aider les musiciens réduits au silence en raison des mesures de précaution contre la Covid-19. Il s'agit d'un "masque" pour instruments de musique à vent. L'inventeur de ce "music mask", Vincent, est originaire de Montpellier. Il a déposé un brevet.

Palavas (Hérault) : Vincent dépose un brevet pour son "music mask", une invention anti-coronavirus - juillet 2020.
Palavas (Hérault) : Vincent dépose un brevet pour son "music mask", une invention anti-coronavirus - juillet 2020. © F3 LR
Il fallait y penser... une simple charlotte sur le pavillon de l'instrument de musique et hop... envoyez la musique en toute sécurité sanitaire.

L'idée du "music mask" pour instrument à vent est née à Montpellier pendant le confinement quand la pratique de la musique en solitaire est devenue trop lourde à vivre. Son inventeur, Vincent Thévenet, le teste à Palavas en groupe et en orchestre.

Je me disais comment peut-on retrouver la joie et la sécurité de jouer ensemble ? Et c'est venu dans la nuit, j'ai fait un petit croquis et le lendemain ma femme qui fait de la couture a réalisé un prototype.

Vincent Thévenet, inventeur du music mask.

Une protection innovante contre les virus... sans dénaturer la musique

Cette protection filtrante installée sur tous les instruments à vent empêche les postillons et donc les microbes éventuels de se diffuser dans l'air. Elle évite ainsi toute propagation de virus tels le Covid-19 mais aussi le rhume ou encore la grippe.
 

Quand on joue, que l'on souffle fort, il y a des projections de salive, de postillons... l'utilisation du music mask est très positive pour soi et pour les autres.

Sébastien Andres, musicien professionnel.

Le matériau utilisé pour ce masque musical, dont la composition exacte reste secrète, permet au musicien de jouer naturellement. Et surtout, le voile n'altère pas la qualité du son. De plus, son utilisation est très simple.

L'inventeur héraultais qui a déposé un brevet, attend désormais des partenaires financiers pour investir dans son projet.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture coronavirus santé société innovation économie insolite déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter