Saint-Brès : le maire déverse de la terre près du stade occupé par les gens du voyage

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ambre Lefevre .

Une cinquantaine de caravanes évangélistes sont installées depuis dix jours sur la commune de Saint-Brès dans l’Hérault. Elles auraient du partir dimanche. Face à leur refus, le maire a décidé d’employer la manière forte en entassant de la terre autour du stade.



Le bras de fer est engagé depuis quelques jours entre le maire et les gens du voyage, mais il a pris une tournure plus impressionnante lundi soir, à Saint-Brès dans l’Hérault.



Une cinquantaine de caravanes est installée sur le stade de la commune depuis le 12 juillet. La communauté d’évangélistes aurait du partir dimanche dernier, mais le contrat n’a pas été respecté.



Excédé, le maire Laurent Jaoul a décidé de déverser des monceaux de terre devant les sorties du stade, pour les empêcher de sortir.



Reportage.

durée de la vidéo: 01 min 29
Hertmann F./Spica G.


Une quinzaine de caravanes est partie, mais ceux qui restent se disent surpris par la réaction de la municipalité : ils ont payé 1.000 euros de dédommagement.



Insuffisant pour le maire, qui a demandé l’intervention du préfet de l’Hérault. Un arrêté d’expulsion devrait être rendu pour mercredi. Les gens du voyage ont promis quant à eux de rester le plus longtemps possible en utilisant tous les recours devant la justice.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité