Bloqué depuis 11 ans dans le port de Sète, l'Edoil a été découpé

Sète (Hérault) - le cargo poubelle l'Edoil a été mis sous séquestre en février 2003 - archives / © F3 LR
Sète (Hérault) - le cargo poubelle l'Edoil a été mis sous séquestre en février 2003 - archives / © F3 LR

Voilà 11 ans qu'il pourrissait dans le port de Sète, où il avait été mis sous séquestre en février 2003. Le cargo poubelle Edoil a finalement été découpé à même l'eau ces derniers jours. Une première en France. Les restes de sa coque ont été retirés du port par deux grues. La fin d'une histoire.

Par Fabrice Dubault


11 ans d'attente et de procédures judiciaires pour retirer cette verrue visuelle et écologique du port de Sète.

Le dossier s'est accéléré en décembre 2013

Retour sur les travaux de démolition avec nos confrères de l'hebdomadaire économique "Le Marin".
La déconstruction de l’Edoil, cargo citerne abandonné depuis 10 ans dans l’ancien bassin aux pétroles de Sète, vient d’être lancée. Les résidus d’hydrocarbures et d’huile ont été vidés et la cale nettoyée. La société Pétrofer (filiale de Veolia) a alors pu se lancer dans le démantèlement du château.

Pour des raisons environnementales, le désamiantage aura aussi lieu sur place, sous abri. Et la coque et la ferraille seront cisaillées sur place, à quai. Le coût de l’opération s’élève à 240.000 euros.

Pour pouvoir se débarrasser de ce bateau, le port de Sète a dû lancer plusieurs procédures judiciaires pour obtenir la déchéance de propriété du navire, puis l’autorisation de démanteler le cargo bloqué à Sète depuis 2003.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus