• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Frontignan : un festival pour collecter des fonds en faveur des gilets jaunes poursuivis par la justice

Dolores, accompagnée par plusieurs gilets jaunes, distribue des tracts sur le marché de Sète pour son festival qui a lieu ce week-end à Frontignan - 15 février 2019 / © France 3 LR / Yannick Le Teurnier
Dolores, accompagnée par plusieurs gilets jaunes, distribue des tracts sur le marché de Sète pour son festival qui a lieu ce week-end à Frontignan - 15 février 2019 / © France 3 LR / Yannick Le Teurnier

Ce week-end, à Frontignan se tiendra le grand festival des gilets jaunes. Au menu, des scènes rock, de la variété, du flamenco, des débats. L'entrée est gratuite, les recettes de la buvette seront reversées pour payer les frais d'avocats des gilets jaunes de la région poursuivis par la justice.

Par JM avec C.Agullo

C’est une première dans la région, et ça se passe à Frontignan dans l’Hérault. Ce week-end aura lieu le tout premier festival des gilets jaunes.
 

Dolores, chef d’orchestre du festival


Et celle qui est derrière toute l’organisation de ce festival, c’est Dolores Colomar, 70 ans et retraité de mairie, une gilet jaune engagée dans le mouvement depuis le début, elle-même surprise par son engagement :

Il est évident que si on m’avait dit il y a quelques années qu’à mon âge je me lèverai le matin pour aller me battre dans la rue contre un gouvernement qui commence à m’affamer j’aurai été la première surprise.


Pour rien au monde elle aurait raté ce qu’elle appelle la révolution, elle fait partie de ceux qui battent le pavé pacifiquement.
Il faudrait que des gens comme Dolores dans les gilets jaunes, sans violence pacifiste, confie une autre gilet jaune.
 

Collecter des fonds pour ses compagnons de lutte


Pour la fête de ce week-end, des débats, des scènes de rock, de variété, du flamenco et même des humoristes, comme Daniel Villanova, sont prévus. La municipalité de la ville de Frontignan a mis à disposition la salle des fêtes et le parc municipal :


On a des copains qui sont au tribunal, qui sont blessés, qui se retrouvent privés d'emploi à cause de l'attitude et on veut être solidaire de nos compagnons de lutte.


Les artistes à l'affiche se produiront gracieusement et les recettes de la buvette seront reversées dans une caisse de soutien aux gilets jaunes inculpés. Pour Dolores, l’organisatrice du festival, il est le premier d’une longue série.


Le reportage de Caroline Agullo, Yannick Le Teurnier et Virginie Portela Rosa
 

Sur le même sujet

... adoptée par les cyclistes

Les + Lus