Cet article date de plus de 4 ans

Opération de contrôles aux frontières des douanes et de la police au port de Sète

Les douanes et la police aux frontières ont procédé ce lundi à une vaste opération de contrôles renforcés dans le port de Sète. C'est l'un des principaux points d'entrées en France sur le littoral méditerranéen avec 1.500 passagers par bâteaux en moyenne, en provenance du Maroc.
Sète (Hérault) - contrôles des douanes et de la police aux frontières dans le port - 7 août 2017.
Sète (Hérault) - contrôles des douanes et de la police aux frontières dans le port - 7 août 2017. © F3 LR
La dernière grosse affaire au port de Sète remonte au mois de mai : dans une camionette, de la drogue, des contrefaçons et 3 clandestins avaient été retrouvés.

Opération de contrôles aux frontières des douanes et de la police


Les médias, ce lundi matin, sont invités à assister au contrôle des véhicules en provenance du Maroc, à la sortie du bateau. Des contrôles dans le cadre de l'état d'urgence et de l'opération Sentinelle.

Les douaniers découvrent dans une remorque, des cosmétiques interdits en Europe mais aussi des huiles essentielles, considérées comme médicaments donc non autorisées à l'importation. Des produits prohibés qui seront saisis puis détruits.
De son côté, le propriétaire prend les choses avec philosophie...

Rien ne va arriver... Si ça doit être saisi, c'est saisi et voilà.! C'est l'Union européenne, c'est tout" soupire le conducteur marocain de la camionette.


En ce moment, 3 ferries accostent chaque semaine au port de Sète. Par bateau, c'est l'unique porte d'entrée du Maroc vers l'Europe. Avec, depuis un an, des contrôles renforcés...

Les voyageurs surpris d'un tel dispositif sont accueillis par des militaires de l'opération sentinelle. La police aux frontières a également renforcé sa présence, avec cet été, l'intervention d'un spécialiste de la "fraude documentaire" qui vérifie les éventuels faux papiers.
L'objectif est de lutter contre la menace terroriste et contre l'immigration clandestine.

L'an passé, 140.000 passagers ont débarqué à Sète.

Le ferry GNV reprendra la mer ce soir pour le Maroc. Policiers et douaniers contrôleront à nouveau l'embarquement dans le bateau, à la recherche d'un trafic de voitures de luxe et de panneaux photovoltaïques volés.

durée de la vidéo: 02 min 13
Sète (34) : opération contrôles aux frontières dans le port ©F3 LR

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ports économie transports transports maritimes immigration société migrants douanes police sécurité méditerranée mer terrorisme faits divers