Le port de Sète relance son trafic de conteneurs en partenariat avec une société dubaïote

Le port de Sète relance son trafic de conteneurs - 5 octobre 2017 / © France 3 LR
Le port de Sète relance son trafic de conteneurs - 5 octobre 2017 / © France 3 LR

Le port de Sète-Frontignan, dans l'Hérault, et la région Occitanie cherchent à relancer le trafic de conteneurs via un partenariat avec P&O Ports, affilié à un géant mondial du secteur, le groupe DP World, une société basée à Dubaï.

Par Z.S. avec C. Agullo et AFP

Le port de Sète veut relancer son trafic de conteneurs grâce à un partenariat avec un géant mondial du secteur, le groupe DP World.

Faire de Sète "un port méditerranéen de référence"


La présidente de la région Occitanie Carole Delga a affiché l'ambition de faire de Sète "un port méditerranéen de référence" qui va atteindre une nouvelle dimension" à travers ce partenariat avec "un groupe de renommée internationale", évoquant une "excellente nouvelle". Un partenariat qui a été signé à Dubaï le 11 juillet 2017.

La création de 50 emplois espérée


Ahmed Bin Sulayem, président directeur général de DP World et sa filiale P&O Ports, est un peu présenté comme l'homme providentiel car l'exploitation du terminal conteneur était à l'arrêt depuis plusieurs années. La création d'une cinquantaine d'emplois sous trois ans est espérée.

Un reportage de Caroline Agullo et François Jobard
Le port de Sète relance son trafic de conteneurs en partenariat avec une société dubaïote
La région Occitanie et son port de Sète-Frontignan, dans l'Hérault, cherchent à relancer le trafic de conteneurs via un partenariat avec P&O Ports, affilié à un géant mondial du secteur, le groupe DP World, une société basée à Dubaï. - France 3 LR - Un reportage de Caroline Agullo et François Jobard

270 millions d'investissements en 10 ans


Le port de Sète, "c'est 10 ans d'investissement" de la région qui le gère depuis 2007, a rappelé Carole Delga. Quelque 270 millions d'investissements ont été réalisés sur le port depuis cette date, pour moitié par la région et son exploitant Port sud de France, pour moitié par le privé.

L'"expertise" dubaïote


"Nous utiliserons notre expertise pour développer ce port et faire en sorte qu'il réalise tout son potentiel", a souligné pour sa part en anglais le Sultan Ahmed Bin Sulayem, président directeur général de DP World et sa filiale P&O Ports, qui se rendait pour la première fois à Sète. "Nous n'allons pas nous contenter d'attendre le trafic conteneurs, nous allons nous mobiliser pour qu'il vienne ici", a-t-il ajouté.

L'activité du port a augmenté de 17% en 3 ans


Pour sa part, l'ancien ministre Jean-Claude Gayssot, président de l'EPR Port Sud de France a souligné qu'en trois ans l'activité du port avait augmenté de 17%. "Nous voulons consolider et développer tous les trafics existants", a-t-il expliqué. DP World, qui opère aujourd'hui dans environ 80 ports à travers le monde,  est le 2e acteur mondial de l'activité d'exploitant de terminaux conteneurs. Sa filiale P&O Ports, spécialisée dans la gestion de terminaux polyvalents de taille moyenne, a été choisie pour assurer la gestion et le développement du terminal à conteneurs du port de Sète, ce qui marque la première implantation de cette filiale en France. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Six semaines sans chauffage ni eau chaude pour les locataires d'un immeuble HLM de Decazeville

Près de chez vous

Les + Lus