Cet article date de plus de 4 ans

Sète : un week-end pour commémorer l’odyssée de l’Exodus

C’était il y a 70 ans : 4 500 juifs quittaient Sète à bord de l’Exodus pour rejoindre la Palestine. Le début d’un long périple, considéré aujourd’hui comme l’une des étapes fondatrices dans la création d’un Etat israélien, que Sète commémore ce week-end.
L'exposition "Exodus : une aventure humaine" se tient à Sète jusqu'au 9 juillet.
L'exposition "Exodus : une aventure humaine" se tient à Sète jusqu'au 9 juillet. © France 3 Occitanie
Sète, 10 juillet 1947 : 4 454 juifs, rescapés des camps de la mort nazis, embarquent au môle Saint Louis, sur le bateau Exodus – nommé alors Président Warfield, rebaptisé ensuite en cours de route.

Comme beaucoup, ils souhaitent quitter le sol européen, ce sol sur lequel ils ont tant souffert pendant la Seconde Guerre Mondiale. Leur destination : la Terre Promise. Mais ils ignorent alors que leur voyage va tourner au drame.


Le reportage d'Anthony Halpern et Enrique Garibaldi :
durée de la vidéo: 01 min 49
Départ de l'Exodus : une odyssée terrible vers la Palestine ©France 3 Occitanie

Interceptés et faits prisonniers

Car la Palestine est alors un protectorat britannique. Et les Anglais ont fixé des quotas pour restreindre l’immigration, et limiter les tensions avec la population arabe.

Dans la nuit du 17 au 18 juillet, comme l’Exodus approche des côtes, la marine royale britannique le prend en chasse et l’intercepte. Non sans violence : trois passagers sont tués, 200 autres sont blessés. Les juifs sont faits prisonniers et reconduits en France, dans les Bouches-du-Rhône. De là, ils sont transférés en Allemagne, et placés dans des camps de refugiés qui ravivent les souvenirs douloureux de la guerre.

Evénement fondateur


L’opinion publique internationale est profondément choquée par l’affaire. L’indignation provoquée aura une importance peu de temps après, lors de la création de l’Etat d’Israël, approuvée par l’ONU en 1948.

Week-end de commémorations


Ce week-end à Sète, différents événements entendent commémorer le départ de l’Exodus. A commencer par l’exposition "Exodus : une aventure humaine", au musée de la Mer et dans le hall de la mairie.

L’une des membres de l’équipe d’exposition, Michelle Hassoun, explique :

C’est un travail de mémoire. Il est important que nous les Juifs connaissions notre histoire
Mais il est important à travers cette histoire de savoir que les gens de Sète et les gens de France ont fait beaucoup pour l’Exodus. Cette transmission est importante pour que l’histoire ne se répète pas.


A voir également à 18 heures ce vendredi soir, une projection du film « Nous étions l’Exodus », à l’espace Palace, précédée d’un exposé de l’historien Jean-Claude Santerre.

Dimanche : à 10h30, rencontre avec les témoins, passagers de l’Exodus et personnalités de la communauté israélite au Môle. 11 h : pose d'une plaque commémorative. 17 h 30 : diaporama "Sète et l’Exodus : l’espoir au bout du môle Saint-Louis" à l’Espace Palace. Conférences et table ronde avec Philippe Boukara (historien au Mémorial de la Shoah), Frédéric Encel (Docteur en géopolitique, maître de conférences à Sciences Po) et Jean-Claude Santerre (historien).
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire seconde guerre mondiale