Thalassothermie : La Grande-Motte veut chauffer 1.900 logements à l'eau de mer

La Grande-Motte veut chauffer 1.900 logements à l'eau de mer d'ici 2020 - 9 octobre 2017 / © France 3 LR
La Grande-Motte veut chauffer 1.900 logements à l'eau de mer d'ici 2020 - 9 octobre 2017 / © France 3 LR

La thalassothermie permet de produire du chauffage grâce à l'eau de mer. La Grande-Motte va l'expérimenter. 1.900 logements de la commune héraultaise devraient en profiter d'ici 2020.

Par Zakaria Soullami

Exploiter la température de l'eau de mer pour chauffer ou refroidir des immeubles, cela s'appelle la thalassothermie.

 

Chauffer 1.900 logements à l'eau de mer


Cette technique a été choisie par La Grande-Motte, dans l'Hérault, pour chauffer 35 immeubles du centre-ville, soit environ 1.900 logements. Les travaux devraient commencer fin 2018 pour se terminer en 2020.

La thalassothermie a déjà fait ses preuves


La thalassothermie a déjà fait ses preuves à Marseille où 2.500 logements chauffés à l'électricité son alimentés à l'eau de mer. Résultat : 40% de consommation en moins sur la facture. Autre motif de satisfaction : d'après les premières études, aucune pollution n'est rejetée en mer.


Un reportage de Jérôme Gaussen et Enrique Garibaldi
Thalassothermie : La Grande-Motte veut chauffer 1.900 logements à l'eau de mer
La thalassothermie permet de produire du chauffage grâce à l'eau de mer. La Grande-Motte va l'expériementer. 1.900 logements de la commune héraultaise devraient en profiter d'ici 2020. - F3 LR - Un reportage de Jérôme Gaussen et Enrique Garibaldi


La thalassothermie à Sète


La technique a déjà été expérimentée au centre aquatique de Sète. 3 pompes à chaleur sur eau de mer y ont été installées. Un équipement de pointe qui permet de récupérer l'énergie accumulée dans l'eau de mer grâce au rayonnement solaire. C'est la seule piscine française qui fonctionne en thalassothermie.



A lire aussi

Sur le même sujet

A Toulouse, votre sapin de noël livré à vélo

Près de chez vous

Les + Lus